Le guide : RANDONNÉES À PIED : Guyane

Guyane

Ce département d'outre-mer est parmi les plus riches du monde en matière de biodiversité, tant animale que végétale. Sa forêt est protégée par un nouveau parc national et six réserves naturelles. Partez sur les layons, ces sentiers typiquement guyanais, à la découverte de cette richesse.

Les circuitsHaut de page
Les îles du SalutHaut de page

Département : Guyane (973)

Temps estimé : 1 jour

Saison idéale : mars et de juillet à novembre

Catégorie : facile

Accès : du port de plaisance de Kourou

Un décor paradisiaque pour une histoire tourmentée. Situées à environ 14 km au large de la ville spatiale de Kourou, les îles du Salut - île Royale, île du Diable et île de Saint-Joseph - sont une étape touristique incontournable. Elles résultent des soulèvements volcaniques sur le vaste plateau continental des Guyanes. Ces roches métamorphiques très anciennes ont connu un début de décomposition sur les parties hautes, et ont permis ainsi une exploitation en carrière pour la construction de la majorité des édifices des îles. Rendues célèbres par la présence du bagne et les récits de Papillon ou l'exil de Dreyfus, ces îles sont un magnifique lieu de détente et de repos, où l'eau est nettement plus claire que sur le littoral, et les cocotiers présents par milliers. Longtemps, elles furent connues sous le nom de l'île du Diable. Mais la désastreuse expédition de Kourou permit à cet archipel de devenir une sorte de terre promise, en permettant aux rescapés d'y survivre. C'est ainsi qu'elles devinrent îles du Salut. Les bagnards furent de grands bâtisseurs, ils ont tissé une toile fort dense de sentiers permettant, aujourd'hui, de relier et de découvrir les différents monuments de l'île.

De petite taille - 62 hectares au total -, elles sont assez escarpées bien que l'altitude maximale ne dépasse pas les 46 m. La côte est rocheuse, très accidentée. Ce site insulaire, par sa beauté, crée immédiatement chez le visiteur un sentiment de dépaysement. La mer bleutée convie à une baignade en toute sécurité dans la " piscine des bagnards ".

Les courants entre eux sont assez violents et la légende veut que ces eaux soient infestées de requins. L'île Royale est la principale. L'hôpital, la chapelle et le bâtiment du port sont des édifices classés. Le quartier des condamnés à mort, les quartiers des directeurs, le quartier pénitentiaire et l'ancien poste de police sont des édifices inscrits. De ces sentiers, vous apercevrez l'île Saint-Joseph. Beaucoup plus sauvage, c'est ici que les vestiges du bagne sont les plus remarquables. Les anciens bâtiments de la réclusion ont été complètement recolonisés par la forêt équatoriale. La nature a repris ses droits. Des arbres poussent au sommet des murs. Le spectacle est assez extraordinaire. Sur l'île du Diable - interdite à la visite -, séjournaient les prisonniers politiques. Le capitaine Dreyfus y a passé de nombreuses années. Pour profiter pleinement de votre circuit, vous pourrez toujours séjourner à l'auberge de l'Ile-Royale, où l'hébergement va du dortoir en hamac au bungalow avec vue sur la mer. Attention, les îles sont fermées 5 heures avant chaque lancement de fusée et rouvertes dès la fusée partie.

Île Royale.
Île Royale.
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis