Le guide : RANDONNÉES À PIED : Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur

La région Provence-Alpes-Côte-d'Azur abrite des joyaux naturels et des chemins de randonnée réputés d'une belle variété. Vous pourrez, par exemple, emprunter les sentiers qui sillonnent la montagne Sainte-Victoire, fleuron du pays d'Aix-en-Provence et Grand Site de France, ou les sentiers du littoral qui longent les calanques de Cassis à Marseille... En toile de fond, la grande bleue, le chant des cigales et les odeurs de la garrigue.

Les circuitsHaut de page
La Vallée des Merveilles au cœur du parc du MercantourHaut de page

Départements : Alpes-Maritimes (06) et Alpes-de-Haute-Provence (04)

Temps estimé : 1 jour

Saison idéale : printemps

Catégorie : facile à moyen

Accès : Saint-Dalmas-de-Tende

Le Mercantour est certainement le plus connu des parcs naturels français. Il offre un réseau de sentiers balisés de 600 km, dont le GR®5, GR®52A et le GR®56.

Avant d'attaquer votre périple, il est quasi indispensable de visiter le musée des Merveilles à Tende. Vous aurez ainsi un bel aperçu et une meilleure interprétation de ce qui vous attend dans cette vallée où ont été découvertes des milliers de gravures protohistoriques, datant pour la plupart de l'âge du bronze. L'une des vocations du musée est de sensibiliser le public à la protection du site du mont Bego. Il propose, durant toute l'année, de découvrir la richesse du patrimoine de la Haute-Roya. Les gravures, inaccessibles aux randonneurs pendant la longue période d'hiver, sont ainsi présentées sous forme de moulages, une exposition permanente et didactique mettant le plus grand site archéologique d'Europe à la portée de tous.

Certains profiteront de l'endroit pour faire une escapade - inoubliable - jusqu'au col de Tende, l'un des plus beaux paysages des Alpes-Maritimes. Lieu magique avec ses forts militaires abandonnés où rôdent les fantômes du XXe siècle, ses marmottes rigolotes, ses chamois et bouquetins, sauvages et inapprochables.

Revenons à notre premier objectif... Pour accéder à l'entrée de la Vallée des Merveilles, il est conseillé de partir du lac des Mèches - barrage EDF - situé à Saint-Dalmas-de-Tende - 3 à 4 heures de marche sont nécessaires. Le GR®52 traverse la vallée. Le mont Bégo domine de ses 2 872 m le paysage grandiose des hautes vallées des Merveilles et de Fontanalbe, modelées par les anciens glaciers qui, en se retirant, ont laissé des roches finement polies, des chapelets de lacs et surtout l'histoire de nos ancêtres. Près de trente six mille gravures se dévoilent à ciel ouvert dans un sanctuaire mystérieux, lieu de mémoire de nos origines. Certaines gravures sont visibles à partir du sentier qu'il est interdit de quitter sans être accompagné d'un guide agréé. Une nuit en refuge au Caf - Club alpin français - est possible ou bien en bivouac en zones autorisées seulement.

Le Colorado provençalHaut de page

Département : Vaucluse (84)

Temps estimé : 1 jour

Saisons idéales : printemps, automne

Catégorie : facile

Accès : Notre-Dame-des-Anges ou parking de Bouvène à Rustrel

La France compte d'innombrables curiosités géologiques qui laissent pantois ! Sis à 10 km de la petite ville d'Apt dans le Lubéron, au pied du plateau d'Albion, le Colorado de Rustrel est de ces curiosités qu'il faut avoir vues au moins une fois dans sa vie, surtout quand on est de passage dans la région. Falaises, pitons, promontoires, ravins, grottes, cascades... on rencontre tous ces cas de figures dans cette étonnante carrière d'ocre à ciel ouvert située dans une terre consacrée à la culture de la vigne, aux vergers et à la lavande. Ce surnom de Colorado lui a été donné dans les années 1950 par un prêtre, l'abbé Martel, qui ne vivait que pour son Dieu et son Luberon natal (il fut aussi le traceur du GR®6). Il est vrai qu'un simple regard porté sur cette étonnante carrière pourrait laisser croire qu'on se trouve au far west, dans un décor aux mille couleurs, allant de l'ivoire au rouge brique. Pour notre plus grand plaisir, quatre sentiers en libre accès ont été aménagés, qui permettent de prendre du bon temps. Le plus court s'étire sur un petit kilomètre escarpé et vous mène jusqu'aux Cheminées de Fées, pittoresques colonnes surmontées de " chapeaux pointus " trônant au sommet de la colline grattée par les pioches des anciens récoltants. D'un ocre fin et pur, la terre offre ici un kaléidoscope de couleurs qui se mêle avec harmonie au vert de la forêt touffue et au bleu azur et blanc d'un ciel cotonneux. Si l'autre parcours se nomme " La Cascade ", c'est parce qu'il permet de serpenter autour d'un minuscule cours d'eau maculé de sable orangé, jusqu'à cette fameuse " chute " d'eau, modeste vestige de la Doa, la rivière coulant en surplomb qui permit l'exploitation intensive du site. Le troisième parcours offre, lui, de bons moments de fraîcheur grâce à de nombreux châtaigniers, fougères et autres chênes truffiers. Une dernière incursion, dans le " Sahara ", côté ouest, permet de découvrir un plaisant parcours de montagnes russes, ondulant entre les canyons de toutes tailles. Bien sûr, tous ces décors aux formes et couleurs étonnantes sont aussi la résultante des activités économiques ayant longtemps régné dans la région. Et l'on n'a aucune peine à imaginer, quand on visite les tunnels aux plafonds immenses creusés dans le cirque de Barriès, qu'il y avait jadis des hommes qui remplissaient des chariots à la sueur de leur front...

Cheminées de fées dans le Colorado provençal
Cheminées de fées dans le Colorado provençal
Le tour des îles de LérinsHaut de page

Département : Alpes-Maritimes (06)

Temps estimé : 1 jour

Saisons idéales : été, printemps, automne

Catégorie : facile

Accès : Cannes

Les îles de Lérins sont à quelques longueurs de Cannes. On s'y rend en bateau, au départ de la Croisette - port du Palm Beach. La plus grande est l'île Sainte-Marguerite - 170 hectares, dont 150 hectares de forêt domaniale -, un site magique où se conjuguent en toute harmonie nature, culture et détente. A peine débarqué, vous serez saisi par les senteurs de pins et d'eucalyptus et par la plénitude de ce lieu aux multiples activités. Le meilleur moyen de découvrir sa vraie nature est certainement d'emprunter les sentiers balisés - une vingtaine de kilomètres d'allées et de chemins forestiers - proposant une découverte botanique et historique du site. Vous cheminerez de l'étang du Batéguier aux nombreuses espèces d'oiseaux migrateurs jusqu'à la pointe de la Convention pour découvrir les différentes essences végétales. Une visite au fort Royal, ancienne résidence du Masque de Fer, s'impose et vous permettra de comprendre le rôle stratégique joué par l'île. A ne pas manquer non plus, le musée de la Mer abrité dans l'enceinte fortifiée, qui éclaire le visiteur sur l'histoire du site. De sa terrasse dominant la mer, une vue panoramique exceptionnelle s'ouvre au regard, des Alpes du sud au cap d'Antibes et à l'Estérel. Pour les amateurs de détente pure, l'île Sainte-Marguerite reste incontournable avec ses 900 m de plage. Elle met à votre disposition restaurants, snacks, nombreuses aires de pique-nique et des criques uniques aux eaux translucides pour jouir en toute quiétude de ce havre de paix.

Les calanques de CassisHaut de page

Département : Bouches-du-Rhône (13) de Marseille à Cassis

Temps estimé : 2 jours - 33 km

Saison idéale : printemps

Catégorie : facile à moyen

Accès : Callelongue

Le GR®98-51 longe la majestueuse côte provençale. Au départ de Callelongue, le chemin débute derrière le petit port et vous voici parti pour surplomber des falaises qui tombent à pic dans la mer. Les arbres, déformés par le souffle du mistral, donnent une allure décoiffée à ce paysage époustouflant. Admirez l'île Plane, l'île du Riou et les îles de Jaïre. Ce sentier quelque peu escarpé vous conduit sur la première calanque de Mounine. Admirez ce panorama superbe sur les calanques de Cassis et profitez des nombreuses plages paradisiaques.

Après avoir longé d'anciens vestiges d'une batterie d'artilleries, vous tomberez sur un improbable village de pêcheurs à Caille. A partir de ce niveau, le chemin va entrer un peu dans les terres. Vous longerez les calanques de Podestat et bien d'autres criques jusqu'au petit port de Sormiou, où vous pourrez vous accorder une récompense bien méritée. Parmi nos préférées à partir de Cassis  : Port-Miou - à 1,5 km du centre de Cassis. Très sinueuse, Port-Miou s'avance profondément à l'intérieur des terres et constitue un port naturel qui accueille quelque quatre cents voiliers. Cette calanque est également remarquable par la résurgence sous-marine qui débouche sur son flanc et dont l'origine demeure mystérieuse à ce jour. Depuis Port-Miou, Port-Pin. Petite et intimiste, elle séduit par son cadre verdoyant et ses pins d'Alep qui poussent en équilibre sur la roche, elle offre une petite plage en pente douce. A 1 heure de là, En-Vau, la plus célèbre et la plus spectaculaire, dans son écrin de falaises blanches, abruptes et déchiquetées.

C'est aussi le lieu privilégié des amateurs d'escalade. Ses eaux d'une transparence inouïe déclinent toute la palette des bleus et des verts. Enfin Cassis, entre les hautes falaises dorées du cap Canaille et la blanche majesté des calanques et où la viticulture tient une place de choix. Son petit port de pêche, l'un des plus jolis de la Méditerranée, symbolise la douceur de vivre en Provence. Les ruelles du centre ancien, ses quais colorés et animés invitent à la flânerie et aux découvertes gourmandes.

Attention par arrêté préfectoral les calanques sont en accès réglementé.

Calanque
Calanque
Les corniches de l'EsterelHaut de page

Départements : Var (83) et Alpes-Maritimes (06), de Saint-Raphael à Mandelieu-la-Napoule

Temps estimé : 2 jours - 35 km

Saison idéale : printemps

Catégorie : facile

Accès : Saint-Raphaël

Entre Saint-Raphaël et Mandelieu-la-Napoule, le décor de l'Estérel frappe d'admiration. Cette région, l'une des plus belles de Provence, est ouverte au grand tourisme depuis 1903 grâce à la création, par le Touring Club, de la route de la Corniche, nommée aussi la Corniche d'Or.

Séparé des Maures par la vallée de l'Argens, le massif est constitué de porphyre en majorité rouge mais aussi bleu, vert, jaune et parfois violet ou gris. Relief déchiqueté, pentes escarpées, calanques et plages ombragées de pins parasols, milliers d'îlots rouge sang surgissant de l'immensité bleu indigo de la Méditerranée, source d'inspiration des peintres méditerranéens. Des criques permettent aux adeptes du bronzage solitaire de s'échapper des foules. Les passionnés de randonnées sous-marines seront comblés et pourront profiter d'une petite escapade. Le site est extraordinaire. Le plongeur découvre les magnifiques fonds marins et les formes découpées des rochers. A certains endroits de véritables tunnels sous la mer permettent de passer d'un lagon à l'autre.

Le sémaphore du Dramont est un magnifique point de vue panoramique où vous pourrez admirer la chaîne des Maures et les rochers de porphyre du " Lion de Mer " et du " Lion de Terre " qui gardent l'entrée du golfe de Fréjus. Sur la route d'Agay après la plage du Dramont, c'est une promenade d'une durée d'une heure - aller-retour. D'autres affectionneront le sentier de randonnée qui part du minuscule port du Poussaï jusqu'au cap Dramont, en passant par la plage du Tiki.

Les plus sportifs opteront pour la partie orientale de l'Estérel - à partir de la gare de Théoule - avec l'ascension du rocher des Monges, des Petites et Grosses Grues ou encore le pic de l'Ours - belvédère incomparable vers la corniche de l'Estérel.

Le massif de l'Estérel est cependant une nature fragile sous la haute protection de l'Office national des forêts. Personne n'a oublié ici les violents incendies qui ont ravagé le massif en 1943, 1964 et 1986.

Tête de la Cula dans le QueyrasHaut de page

Département : Hautes-Alpes (05)

Temps estimé : 7 heures

Saison idéale : printemps

Catégorie : moyen

Accès : parking du Bois-Noir - Les Claux

Les points forts de cette randonnée sont très nombreux : paysages variés, forêt de mélèzes, alpages, passages de crêtes en altitude, ambiance minérale, panorama exceptionnel, bref tout ce qu'il faut pour faire que cette randonnée à plus de 3 100 m d'altitude soit superbe. La première partie se fait sur un sentier tranquille et agréable dominé sur la droite par le sommet de la Roche-Noire. Les marmottes trouvent dans ces alpages un vrai paradis. La pente s'accentue un peu pour le passage d'un ressaut qui conduit en quelques lacets à la cabane des douaniers. Moutons et chiens patous de ces alpages vous accompagneront dans cette dernière partie moyennement raide jusqu'au col de la Cula qui domine la vallée de l'Aigue-Blanche. La vue est déjà magnifique d'ici, mais un petit effort pour accéder au sommet de la Tête de la Cula sera récompensé par le superbe point de vue à 360º sur une bonne partie des Alpes comme les Ecrins, le massif du Mont-Blanc, le massif du Mont-Rose, le Cervin, la chaîne du Queyras, la vallée de Ceillac et également sur Saint-Véran, village d'altitude le plus haut d'Europe. Le passage des crêtes en altitude pour atteindre le col nord et sud du Cristillan est sans réelle difficulté. Le changement d'ambiance est total, le paysage devient minéral, les roches sont comme vernies, allant du vert clair au presque noir, c'est de la serpentine, roche témoin de la présence d'un ancien fond océanique.

Le torrent de la Cula dans la Vallée de la Clarée
Le torrent de la Cula dans la Vallée de la Clarée
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis