Le guide : VACANCES AVEC OU SANS SON ANIMAL : Quelle destination choisir ?

Guide

Quelle destination choisir ?

Randonner avec son chien.

Comme les marcheurs d'antan, comme les bergers et autres colporteurs, la randonnée accompagnée par un chien (certains marchent même avec leur chat !) est une belle expérience. C'est un plus ajouté à la rando qui ne va pas sans certaines contraintes et restrictions. Comme pour le reste, il convient d'adopter une attitude responsable...

Partir avec un chien, c'est assurer une présence rassurante et réconfortante pour ceux d'entre vous qui randonnent seuls. En revanche, cela implique une organisation plus poussée si vous partez pour plusieurs jours. Outre vos vivres, il faudra prévoir celles de votre compagnon et sa couverture (tout comme vous emportez un sac de couchage pour vous). Attention, certains refuges ou gîtes n'acceptent pas les animaux. Renseignez-vous soigneusement avant votre départ et adaptez votre itinéraire.

Votre animal peut transporter une partie de ses affaires lui-même à l'aide d'un sac de bât adapté à sa morphologie. Ces articles sont de plus en plus fréquents dans les catalogues des spécialistes d'articles canins. Pensez à habituer votre chien à son chargement avant de partir.
Très important : durant la rando, surveillez l'état des pattes de votre compagnon. Les coussinets sont relativement fragiles et sensibles à la neige comme à la chaleur. N'oubliez pas de les inspecter à chaque pause pour retirer les éventuels cailloux coincés (comme pour un cheval !). Prévoyez un désinfectant spécifique et n'hésitez pas à consulter un vétérinaire en cas de blessure, plutôt que de risquer une aggravation en forçant la marche. Pour les chiens pratiquant beaucoup, notamment sur les terrains très accidentés, des bottines peuvent être une solution à condition d'être bien aérées. Soignez vigilant également quant à la présence de tiques. Enfin, prenez tous ses papiers et pensez à effectuer les soins préventifs nécessaires avant de partir (surtout à l'étranger).
Il faut savoir que rien ne vous oblige à tenir votre chien en laisse dans les espaces publics, l'important étant que ce dernier ne s'éloigne pas de son maître. Toutefois, vous êtes obligé de vous munir d'une laisse et d'une muselière, prêtes à être utilisées si on vous le demande (même si votre chien ne fait pas partie des races à risques). Si votre chien provoque des dégâts, vous serez considéré comme responsable. Mieux vaut donc l'attacher quand vous n'êtes pas sûr de sa réaction.
Sachez enfin que les chiens sont interdits, même en laisse, dans les parcs nationaux et dans certains espaces naturels protégés. Afin de préserver le gibier, il est également interdit de laisser les chiens sortir des allées forestières du 15 avril au 15 juin, sauf s'ils sont tenus en laisse. L'obligation de tenir votre chien ou l'interdiction de l'amener peut être également prescrite par les autorités locales, dans les zones où paissent les troupeaux par exemple. Dans les zones d'élevage, il vaut mieux le tenir en laisse, car un chien peut provoquer un mouvement de panique au sein d'un troupeau. N'approchez surtout pas avec votre chien des troupeaux gardés par les patous, les grands chiens de berger blancs. Leur instinct de défense peut les amener à attaquer votre animal ou vous-même. Passez au large.
D'autres règles de comportement relèvent du simple savoir-vivre : retenez votre chien près de vous à proximité d'autres promeneurs, veillez à ce que le chien n'effraie pas les chevaux si vous croisez des cavaliers et ne gêne pas les cyclistes.
Enfin, soyez conscient que partir avec votre chien réduit drastiquement vos chances d'observer la faune sauvage. Même si vous l'attachez, les animaux sentiront sa présence et s'éloigneront. Votre chien peut également se perdre en poursuivant un chamois ou un chevreuil. Un chien a souvent peur de ce qu'il ne connaît pas, il faudra donc l'habituer progressivement à des expériences nouvelles pour lui, comme la rencontre avec des cavaliers, des troupeaux ovins ou bovins.
En conclusion, ne partez avec votre chien que si vous connaissez ses réactions, ses capacités physiques et êtes certain de son obéissance. Après, tout dépend de la taille de votre animal et de sa condition physique. Tout comme vous, il doit être bien entraîné avant de partir pour une longue randonnée.

En fonction de mon animalHaut de page

Mer, campagne, ville ou montagne ? D'une manière générale, les petits chiens de compagnie - Yorkshire, Bichon, Chihuahua, Caniche, Teckel, Fox et autres Jack-Russel - sont assez faciles à emmener en vacances, et ceci quelle que soit la destination à quelques rares exceptions près. Sauf dans les lieux strictement interdits aux chiens, leur petit format permet de négocier leur présence sans trop de problème. Pour les grands chiens en revanche, cela mérite préparation. Pas question d'improviser ! Surtout si votre chien est au nombre de ceux qui présente un fort atavisme comme le chien berger ou le chien de chasse. Enfin, les chiens des 1ere et 2e catégories sont soumis à des obligations qui peuvent rendre leur séjour, en dehors d'une résidence secondaire ou de conditions particulières en accord avec les responsables de l'hébergement, très compliqué. Les chats ne sont que rarement autorisés à sortir de leur lieu d'habitation usuel (risque d'accident, de fuite, de perte...). Ils peuvent donc sans difficulté suivre leur maître, quelle que soit sa destination. Les NAC pour leur part, du moins le NAC autorisés à voyager, sont logés à la même enseigne. Il ne semble en effet pas raisonnable de voyager avec son terrarium ou son aquarium sous le bras. En revanche, un furet, un lapin ou un petit rongeur, voire un perroquet peut voyager sans problème, du moment que tout est prévu pour assurer son confort sur place.

La mer est déconseillée pour les chiens, durant la saison estivale. En effet, rares sont les plages à accepter votre toutou (en particulier autour de la Méditerranée). En outre, les chiens surtout ceux aux poils longs, bien entendu, souffrent de la chaleur. En Espagne et en Italie, toutes les plages sont en principe interdites aux chiens. Il ne serait donc pas très agréable pour votre compagnon de passer ses vacances seul durant la journée, à l'hôtel ou dans votre location. Sans compter que, même les hôteliers ou les propriétaires de gîtes qui acceptent les animaux voient souvent d'un mauvais oeil les chiens livrés à eux-mêmes toute la journée, dans un lieu inconnu. Ils sont en effet susceptibles d'aboyer pour signifier leur mécontentement et leur solitude, voire de faire quelques dégâts en s'attaquant à un fauteuil, par exemple... Toutefois, certaines plages autorisées aux chiens, indiquées dans les pages suivantes, permettent d'organiser des vacances à la mer avec votre chien...

Sachez également que les chiens à face plate (Bouledogue, Bulldog, Carlin, Boxer...) souffrent particulièrement de la chaleur. Les emmener dans le Sud en plein été n'est pas conseillé, surtout en ce qui concerne les chiots et les chiens âgés. Dans tous les cas, et dans la mesure du possible éviter de sortir durant les périodes les plus chaudes de la journée, et, en cas de problème (le chien halète beaucoup, a du mal à respirer, bave...), rafraîchir immédiatement l'animal en le baignant dans de l'eau tiède (attention au choc thermique) ou en appliquant sur lui des linges mouillés.

Certaines races de chiens (Labrador, Golden, Setters, Cockers...) éprouvent une véritable passion pour l'eau. Ils se jettent à la mer à la moindre occasion, même si vous êtes à l'autre bout de la laisse ! Vous aurez l'air ridicule en arpentant le quai d'un port à quatre pattes, en attendant de trouver un ponton d'où vous pourrez remonter votre nageur... Prenez en compte par ailleurs que ces chiens nageurs reviennent certes enchantés d'une promenade sur la plage, mais trempés et remplis de sable... Votre voiture vous en voudra !

Quant au Terre-neuve, s'il adore la mer, qui est son élément naturel, il est rarement apprécié des baigneurs. C'est qu'il a tendance à prendre les nageurs pour des noyés potentiels et à se précipiter pour gentiment les ramener au rivage, en tenant délicatement leur bras dans sa gueule. Cela part d'une bonne intention, mais c'est souvent mal interprété !

Comme pour toute activité nature, gardez toujours un oeil sur votre animal et apprenez à repérer les éventuels signes de fatigue pour éviter la noyade. Trop heureux d'être dans l'eau, certains animaux présument quelque peu de leurs forces et ne peuvent pas toujours revenir sur la plage. Nagez toujours à ses côtés dans des endroits peu profonds. En cas de doute, pensez au gilet de sauvetage qui sera le meilleur des alliés pour votre animal.

Enfin, gare aux piscines. On parle souvent des protections pour empêcher les noyades d'enfants, mais elles valent aussi pour nos amis les bêtes qui chaque année sont nombreux à être victimes de noyades. Alors pensez à bien protéger votre piscine et à y inclure pourquoi pas une rampe de sauvetage qui permettra à votre animal de sortir seul de l'eau... à condition bien sûr que vous lui en ayez montré le fonctionnement !

CampagneHaut de page

La campagne est une alternative. Toutefois, lorsque des troupeaux paissent en liberté à proximité de votre lieu de villégiature et/ou de promenade, les races de chiens de berger (Berger des Pyrénées, Berger australien, Border Collie...) ne seront pas bienvenues, à moins de toujours garder en laisse votre compagnon. En effet, le dressage du chien de berger est très précis et le troupeau est habitué à son conducteur. Un petit citadin nouveau venu risque de semer la panique dans une mécanique bien huilée. Votre compagnon risque, en outre, de se faire attaquer par le gardien du troupeau qui voudrait défendre ces bêtes face à un intrus. De plus, les bergers n'apprécient généralement pas ces intrusions, craignant, avec raison, pour la sécurité de leurs bêtes. Pour les autres races, c'est l'idéal ! Grands espaces, balades en liberté, champs, rivières... des vacances de rêve, quoi ! Propriétaires de chats, il faudra rester attentif en période de chasse : les félins peuvent être pris à tort pour des lapins. Renseignez-vous également sur les zones rurales où vous comptez séjourner, toutes ne sont pas favorables aux chats. En effet, nombre d'esprits malveillants n'hésitent pas, hélas, à tirer au fusil pour le plaisir. Au moindre doute, arrangez-vous pour faire garder votre chat chez vous ou le mettre en pension pour éviter une prise de risques inutiles. Si vous ne pouvez pas faire autrement, gardez votre chat à l'intérieur de votre lieu de villégiature et pensez à le faire équiper d'un collier-émetteur ou GPS s'il a tendance à être aventureux ou désobéissant.

MontagneHaut de page

À la montagne, vous devez vous assurer que votre lieu de vacances ne se trouve pas à proximité d'un parc national interdit aux chiens. Cela pourrait réduire vos possibilités de promenade. En dehors des parcs nationaux, les balades en montagne sont un vrai bonheur à partager entre chiens sportifs et maîtres non moins sportifs. Attention toutefois à ne lâcher votre chien que si vous êtes absolument certain de pouvoir le rappeler aux pieds pour sa sécurité (torrent, falaise, chien de troupeau...). Mieux vaut éviter les grandes randonnées aux vieux toutous et aux pépères (Bulldog, Basset-Hound...).

En hiver, les chiens s'amusent comme des fous à la neige (en dehors des pistes !). Les chiens de montagne (Husky, Bouvier bernois, Montagne des Pyrénées, Saint-Bernard...) sont bien sûr dans leur élément. Les autres peuvent faire de grandes parties dans la neige (plutôt les grands chiens : les petits ont tendance à disparaître dans la poudreuse !). Pour les grands chiens à poil long (Setters, Berger de Brie, Berger australien...) prenez garde : la neige s'amoncelle dans la fourrure et forme de véritables boules de glace qui alourdissent l'animal et peuvent même le blesser aux points de frottement.

Quant aux chats, la montagne est un paradis pour eux, même en plein hiver ! Excepté le risque des renards la nuit (pensez à le faire vacciner contre la rage au cas où), bien que ceux-ci soient rarement visibles près des habitations, les grands espaces ne comportent pas de dangers pour Mimi. Prudence étant mère de sûreté, on équipera son félin d'un collier avec identification en plus d'une clochette, et on évitera de le laisser sortir à la nuit tombée. Par contre, vous ferez un immense plaisir à votre chat si vous le laissez gambader dès l'aube. Ses instincts de chasseur reprenant le dessus, il n'est pas impossible qu'il vous rapporte en cadeau un petit mulot !

En cas de sortie prolongée de votre animal dans la neige, pensez à examiner ses coussinets, susceptibles d'attraper des gerçures. Dans ce cas, appliquez un produit hydratant type vaseline. Si le coussinet saigne, désinfectez bien la plaie avec un antiseptique local et consultez un vétérinaire.

Quel que soit votre animal, restez malgré tout extrêmement vigilant, car la montagne reste malgré tout un lieu dangereux. Tout heureux de gambader, votre animal pourrait perdre l'équilibre et chuter d'une falaise ou dans des puits ou cavités d'où il est alors très compliqué de l'en ressortir. Chaque année les pompiers du Groupe de Recherche et d'Intervention en milieux périlleux viennent au secours de nombreux animaux. Alors avant de vous lancer à l'assaut de la montagne, assurez que le parcours que vous allez emprunter est adapté à la morphologie et à la condition physique de votre animal et surtout ne perdez jamais votre fidèle compagnon de vue !

LégislationHaut de page
En FranceHaut de page

Pour voyager en France, les chiens, chats et furets sont soumis aux mêmes obligations que dans leur lieu d'habitation habituel. C'est-à-dire qu'ils doivent être identifiés par tatouage ou par puce. S'ils viennent séjourner dans un camping ou un centre de vacances ou voyager vers la Corse ou les DOM-TOM, ils devront, en outre, être vaccinés contre la rage. Enfin, vous devez pouvoir présenter le passeport de votre animal, attestant de son identification et de sa vaccination. Dans les pensions, les chiens doivent être vaccinés contre la toux du chenil.

Chiens de 1re et 2e catégorieHaut de page

La détention des chiens de 1re et de 2e - chiens d'apparence American-Staffordshire-Terrier, couramment dénommé Pit-Bull, mais aussi Boerbull et Tosa, non inscrits au Livre officiel des origines, American-Staffrodshire-Terrier, Rottweiler ou Tosa, inscrits au Livre officiel des origines et les Rottweilers non inscrits - est subordonnée à l'obtention d'un permis. Celui-ci est délivré au propriétaire par le maire de la commune de résidence du maître après présentation des documents suivants :

papiers d'identification du chien par tatouage ou transpondeur (ancienne carte de tatouage ou passeport européen) ;

carnet de vaccination ou passeport européen attestant de la vaccination antirabique du chien en cours de validité ;

attestation d'assurance garantissant la responsabilité civile ;

pour les chiens de 1re catégorie, certificat de stérilisation de l'animal ;

attestation d'aptitude délivrée par un formateur agréé (éducateur canin), à l'issue d'une journée de formation qui comprend : une partie théorique (connaissance des chiens et de la relation entre le maître et le chien, comportements agressifs et prévention) et une partie pratique (démonstrations et mises en situation).

Voyages à l’étrangerHaut de page

Pour voyager avec son chien, son chat ou son furet dans la plupart des pays de l'Union européenne, l'animal doit être :

identifié par puce électronique

vacciné contre la rage

titulaire d'un passeport européen délivré par un vétérinaire, attestant de l'identification et de la vaccination. Le passeport européen peut aussi être utilisé pour voyager entre l'Union Européenne et un des pays voisins suivants : Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, San Marin, Suisse et Vatican. Cinq pays imposent des conditions supplémentaires d'entrée des animaux de compagnie sur leur territoire : la Finlande, l'Irlande, le Royaume-Uni, Malte, la Suède. Pour se rendre en Finlande, un traitement contre l'échinococcose par une préparation contenant du praziquantel doit être administré moins de 30 jours avant le départ. Ce traitement doit être consigné dans le passeport par un vétérinaire titulaire d'un mandat sanitaire ;

pour rentrer en Irlande, au Royaume-Uni à Malte ou en Suède, l'animal doit : être âgé d'au moins 3 mois ; avoir subi un test permettant de vérifier l'efficacité du vaccin contre la rage (titrage sérique des anticorps antirabiques - sauf pour les furets) ; avoir été traité contre les tiques et/ou contre les vers (échinococcose), être acheminé par un moyen de transport autorisé - sauf pour la Suède où, par exemple, il n'est pas autorisé d'acheminer un animal par bateau privé.

HébergementHaut de page

Le fait d'accepter ou non les animaux de compagnie est soumis à l'appréciation du propriétaire des lieux, qu'il s'agisse d'un hôtel, d'un gîte, d'une maison d'hôtes ou d'un camping. Les chiens de 1re et 2e catégorie ne sont généralement pas acceptés.

Certaines chaînes hôtelières appliquent la même politique pour tous leurs établissements ou pour la majorité d'entre eux. Ainsi, tous les hôtels B&B acceptent les animaux de compagnie, moyennant un supplément de 4 € par nuit en France et 5 € par nuit en Italie. 217 hôtels Best Western sur 304 reçoivent les chiens. Les animaux domestiques de moins de 10 kg sont acceptés, à raison d'un seul animal par chambre, dans les hôtels Première Classe, avec un supplément modique par nuit (3 €). Les conditions sont identiques dans les hôtels Campanile et Kyriad, mais pour un supplément de 5 €. Attention toutefois, dans les trois chaînes, les animaux ne sont pas acceptés dans les restaurants et doivent être tenus en laisse dans les parties communes de l'hôtel. Les hôtels traditionnels et indépendants ou les Relais plus chics pratiquent l'accueil de l'animal soit gratuit, soit avec supplément journalier pouvant aller de 5 € à 10/12 € par jour. Il arrive que certaines adresses fournissent un service payant de restauration pour votre animal. Mais cela reste assez rare.

Pour les clubs de vacances : les clubs du groupe Pierre et Vacances acceptent les animaux de compagnie pour un supplément de 10 € par jour ou 65 € pour une semaine. Mais attention, ces derniers ne sont pas acceptés dans tous les espaces des clubs. Les piscines et restaurants ne leur sont pas autorisés. Par ailleurs, l'animal doit toujours être maintenu en laisse et son propriétaire doit pouvoir présenter tous les documents officiels. Les clubs remettent également un kit d'accueil à destination des propriétaires. Ce dernier contient un plaid à installer sur la literie (avant que l'animal ne s'y prélasse et n'y mette des poils partout !), une gamelle, un sac de friandises et bien sûr des sacs à déjections pour assurer la propreté des clubs.

Pour les locations saisonnières, la Cour de cassation a statué récemment : toute interdiction de l'animal familier dans le contrat de location saisonnière est une clause illicite. Que le loueur soit un professionnel ou non, la clause doit être supprimée, car elle est abusive. Il est à noter que certaines chaînes de locations saisonnières ont une politique " pet friendly ", comme les résidences de vacances Belvilla, qui proposent des hébergements en Espagne, Grande-Bretagne, Italie, Pays-Bas... Hot Dog Holidays est spécialisé dans l'offre de logements qui acceptent les chiens. La société offre un service de location dans plus de 20 000 hôtels, villas, gîtes et appartements en Espagne, France, Pays-Bas, Belgique, Portugal et Croatie.

Dans tous les cas, bien entendu, il est indispensable que le chien soit bien élevé, quelle que soit sa taille. Il ne doit pas faire de dégâts, être propre et obéissant, ne pas vaquer ou courir dans les parties communes et ne doit pas importuner les autres clients. Un principe de base !

CONVENTION DE WASHINGTON

On ne fait pas commerce et transport d'animaux sans se soumettre à une législation qui protège le bien-être de l'animal, et qui assure la sauvegarde des espèces et de la biodiversité. Connue aussi sous le sigle de CITES - Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction - la Convention dite de Washington s'attache depuis bientôt 40 ans à la protection d'une biodiversité malheureusement de plus en plus menacée. Cet accord international définit les espèces - animales et végétales - les plus menacées et les classe en catégories. Certaines espèces en voie d'extinction, classées à l'annexe I, sont très rigoureusement protégées (éléphants, gorilles, mais aussi certaines espèces d'arthropodes, de reptiles, de poissons ou d'oiseaux exotiques). La CITES mène des actions concernant quelque 34 000 espèces protégées ! Pour plus d'informations, voir sur le site Internet : www.cites.org

Les NAC ou Nouveaux animaux de compagnie regroupent de nombreuses espèces, très diversifiées :

Rongeurs : chinchilla, souris, cochon d'Inde, rat, hamster, octodon, écureuil de Corée, gerbille...

Carnivores : furet, hermine, vison...

Lapin, cochon nain, chien de prairie...

Reptiles : boa, python, tortue de Floride, iguane, gecko, caméléon...

Arthropodes : scorpion, araignée...

Amphibiens : grenouilles...

Et, même s'ils ne s'agit pas à proprement parler de NAC, les oiseaux et les poissons sont de plus en plus souvent assimilés à ces nouveaux compagnons domestiques.

OISEAUX DE COMPAGNIE

Les amoureux des oiseaux constituent une confrérie de passionnés qui apportent le plus grand soin au bien-être de leurs protégés. C'est que l'élevage d'oiseaux est délicat. S'ils vous ravissent par leurs chants, leurs couleurs, leurs vols et leurs coquineries, ils demandent aussi beaucoup d'attention et de délicatesse. Ainsi les propriétaires d'oiseaux sont-ils toujours à l'affût de nouvelles informations et des nouveaux matériels pour améliorer leurs connaissances et ainsi parfaire la beauté et le bonheur de leurs petits protégés. Mais attention, le commerce des oiseaux est soumis à une réglementation. Et le transport aussi. Si personne ne vous empêche d'emmener votre canari en cage au bord de la mer lors de vos vacances, en revanche ne vous avisez pas de rapporter un oiseau de vos vacances aux îles Canaries ! De nombreux oiseaux exotiques en voie de disparation sont totalement interdit à l'exportation. En règle général, si vous pouvez faire l'acquisition d'oiseaux d'élevage dans les animaleries patentées, il est interdit de prélever dans la nature des oiseaux sauvages, surtout dans les pays exotiques. Sachez, par exemple, que le Perroquet jaco (ou Gris du Gabon) est quasiment menacé à l'état sauvage en raison du déboisement, bien entendu, mais aussi de l'engouement des particuliers pour cet oiseau rare.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis