Le Tyrol, le folklore des Alpes

Que dire du Tyrol, l'incarnation même des Alpes autrichiennes dans l'inconscient international... Hiver comme été, il existe 1 001 raisons de venir passer ses vacances au Tyrol. Que ce soit pour ses prestigieuses stations de ski, pour ses auberges familiales, pour ses sentiers de randonnée et de VTT, pour les vestiges de son passé, pour son folklore, enfin, et pour sa gastronomie... sur fond de montagnes, de forêts, de sources et de vallées, le Tyrol est un gigantesque parc alpin. 

 

Le nom seul de la région évoque nombre d'images : les " yodelaliou ", les hommes en culottes de cuir courtes, les jeunes filles aux nattes blondes et costumes folkloriques, les petits villages de montagne aux chalets fleuris... Ces quelques clichés correspondent encore à la réalité d'un Tyrol profondément ancré dans ses traditions, et qui présente donc pour le visiteur un dépaysement culturel avec une bonne dose de folklore. Et, par-dessus tout, le Tyrol a su garder ses merveilleux paysages, qui avaient déjà conquis Goethe, Hemingway ou Eluard. Le tourisme sportif également y a trouvé l'une des terres d'accueil les plus privilégiées d'Europe, bénéficiant de quelque 700 montagnes culminant au-dessus des 3 000 m. Aujourd'hui, les domaines skiables du Tyrol comptent parmi les mieux équipés, les plus enneigés, les plus étendus et les plus accueillants du monde. Outre ses nombreux domaines skiables, le Tyrol offre de multiples activités alpines telles que la randonnée, l'escalade, le VTT, le deltaplane, le rafting, le golf, la pêche.

 

Les paysages tyroliens : l'idéal alpin

Quand on dit " Tyrol ", une chose vient à l'esprit : les Alpes, et même la quintessence des Alpes ! Au coeur du massif alpin, la région possède plus de 1 000 sommets dépassant les 3 000 m, des glaciers par centaines, et une kyrielle de vallées verdoyantes, authentiques et nichées au pied de montagnes enneigées. C'est dans le Tyrol oriental que trône le point culminant des Alpes autrichiennes, le Grossglockner avec ses 3 798 m. Avec ses chaînes de montagnes somptueuses, son climat propice à la verdure et à l'enneigement, et avec la faiblesse de son industrialisation comparée à d'autres régions des Alpes, le Tyrol offre un cadre bucolique et préservé. Car la culture tyrolienne veille toujours à ce que l'expansion de l'homme se fasse en harmonie avec la nature. Au final, les villages pittoresques s'étendent en toute beauté dans leur cadre naturel, et ici la civilisation moderne a mieux su épargner cet environnement enchanteur qu'ailleurs. Peu de béton, des stations de ski conscientes de l'importance du cachet ; en bref, le Tyrol est une région qu'on peut qualifier d'idyllique, dotée d'une esthétique générale de haut vol. Aucune chaîne des Alpes ne ressemble à une autre, chacune à son charme, sa beauté, son mystère. Des merveilles de la vallée de Tannheimer en Autriche à celles du Schnalstal en Italie, en passant par l'originale splendeur du massif des Dolomites et par les cimes aériennes du Habicht et des Alpes du Stubai, le Tyrol réserve comme peu de régions des paysages de rêve, variés et toujours majestueux. Et son lot de moyens d'y accéder : routes automobiles pittoresques, mais aussi sentiers de randonnée, chemins de VTT, voies d'escalade ou de marche sur glacier... Quel que soit votre moyen de locomotion favori, vous serez ébloui à chaque instant par cette magie des Alpes qui opère parfaitement au Tyrol.

 

Un paradis pour les sports de montagne

Avec un tel décor naturel, comment le Tyrol pourrait-il ne pas combler les adeptes de disciplines de plein air en tout genre ? A commencer par les sports d'hiver : le Tyrol possède des stations nombreuses, à l'enneigement assuré, aux domaines skiables étendus et variés, mais aussi modernes et confortables ! Particulièrement côté autrichien, mais aussi dans les hautes vallées du Tyrol du Sud, les stations tyroliennes sont extrêmement bien équipées et qualitatives. Le Tyrol du Nord concentre un bon tiers des plus grandes stations autrichiennes, qui comptent parmi les plus grandes et les meilleures au monde. On trouve des noms légendaires des sports d'hiver, comme Ischgl, Sölden, Kitzbühel ou Neustift. Il s'agit là tout simplement de la plus grande concentration au monde de stations de ski de haut rang. Bien évidemment, les alpinistes sont également en fête sur les parois des légendaires Dolomites ou du massif de l'Ortler en Italie, sur celles de l'Ötztal ou du Stubai en Autriche. La concentration en glaciers est énorme et les infrastructures pour entreprendre des treks du meilleur niveau. Les sentiers de randonnée de tous niveaux sont également légion, appuyés par un excellent balisage. Si l'on mentionne également les nombreux lacs comme l'Achensee, l'Heiterwang et le Schlitters en Autriche, ou en Italie ceux de Caldaro-Kalterer et d'Anterselva-Antholz, connu pour son biathlon, où les possibilités d'exercer des sports nautiques et aquatiques sont nombreuses, le Tyrol est tout bonnement la région idéale pour les sportifs de tout crin.

 

Un patrimoine séduisant

L'architecture et le patrimoine humain du Tyrol n'ont rien à envier à la beauté des paysages dans lesquels ils s'inscrivent. Des legs romains aux fastes de l'Art nouveau en passant par les riches heures de l'art médiéval et du baroque, les villes tyroliennes font partie des fleurons de l'art architectural européen. Sous la manne des Habsbourg, le Tyrol a fait partie d'un des pôles de la civilisation européenne sur le plan artistique et intellectuel. Des villes comme Innsbrück, Lienz et Bozen-Bolzano, les capitales des trois Tyrol, mais aussi Hall in Tirol, Schwaz, Kufstein et Rattenberg en Autriche, Bruneck, Brixen ou Meran dans le Tyrol du sud, sont de véritables fleurons d'art et d'histoire. Si l'on descend jusqu'à Trente, région italianophone, on découvrira la fameuse Piazza Duomo et les autres merveilles de cette magnifique cité italienne... Le château de Tyrol, berceau de la région, ou les jardins de celui de Trauttmansdorff, côté Haut-Adige ; la forteresse de Kufstein ou le château de Naudersberg dans le nord-Tyrol, l'abbaye de Neustift, le monastère de Stams... Entre les châteaux, les couvents nichés dans leurs écrins de verdure, les églises romanes, gothiques ou baroques qui se dressent au coeur des villages ou dans de pittoresques sites isolés, et enfin l'architecture rurale, qui se mêle toujours harmonieusement au paysage, le Tyrol est un puits de trésors humains. Une terre où les hommes ont su adapter leur travail à la nature et produire de la beauté, sans doute inspirés par celle des paysages qu'ils voyaient...

 

Des traditions pittoresques... et très vivantes

 Le Tyrol passe souvent pour être une des terres les plus conservatrices d'Europe. Cela est sans doute vrai dans un sens. Costumes folkloriques ressortis pour la moindre occasion festive, festivals religieux célébrés en grande pompe, sens de la communauté où les fêtes villageoises réunissent encore les plus jeunes et les plus âgés, préservé particulièrement dans les zones les plus montagneuses, une gastronomie franche et généreuse, servie de partout avec l'art de la table traditionnel et une hospitalité débonnaire... Versus l'Europe urbaine et industrielle, les Tyroliens se targuent d'avoir su préserver leur art de vivre, leurs traditions, leur esthétique de la fête. Il n'y a qu'à se laisser immerger dans la région lors des fêtes de pâques, du carnaval, du Gauderfest au mois de mai, pendant les fêtes patronales ou pendant les transhumances ; ou bien il n'y a qu'à fréquenter une auberge de bonne franquette un soir de tammtisch (réunion des piliers du village), pour comprendre à quel point le Tyrol est une région qui vit dans les coeurs. Et ce des deux côtés de la frontière. Lorsqu'on passe la frontière linguistique entre l'allemand et l'italien, entre le Haut-Adige et la région de Trente, on comprend que le Tyrol forme par-dessus tout un ensemble culturel. Pour notre plus grand bonheur.

 

Infos futées

 

Quand ? Toute l'année ; la saison de glisse s'ouvre fin novembre et dure jusqu'en avril dans les plus hautes stations. L'été est naturellement la saison la plus propice pour randonner et pratiquer l'alpinisme ou le cyclisme. L'automne arbore de très belles couleurs et le printemps est la saison la plus festive, marquée par des festivals profanes et religieux.

 

S'y rendre. Il faut compter environ 3h30 de vol pour rejoindre Innsbruck, la capitale du Tyrol, depuis Paris, avec souvent une escale en Allemagne.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Réservez vos billets de trains - Réservez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son escapade autrichienne.

OFFICE DE TOURISME DU TYROL - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hébergement aux meilleures conditions - Comparez

Obtenir un devis d'une agence locale pour un voyage sur mesure - Demander

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez

Les dernières Actus

Le Tyrol, le folklore des Alp...

Que dire du Tyrol, l'incarnation même des Alpes autrichiennes dans l'inconscient international... Hiver comme été, il ...
Lire l'article

Le Tyrol en été : des vallées...

Mondialement connu comme " LE " sanctuaire des sports d'hiver, le Tyrol est tout autant une destination estivale ...
Lire l'article
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis