Alors que tardent à tomber les premières neiges, il n'est jamais trop tôt pour commencer à rêver de sports d'hiver. Zoom sur quelques spots incontournables d'un département qui fleure bon l'or blanc.

 

A Grenoble, on s'élève à la Bastille

Grenoble, capitale des Alpes, ne manque pas de relief. Pour admirer le paysage alentour, la nature a bien fait les choses en plaçant aux abords de l'agglomération une pente vertigineuse permettant à l'homme de prendre de la hauteur face aux éléments : la Bastille. Site emblématique de Grenoble et de l'Isère auquel on ne peut manquer de rattacher les fameuses bulles du premier téléphérique urbain inauguré en 1934, la Bastille est prise d'assaut très paisiblement par un demi-million de personnes chaque année, ce qui en fait l'un des tout premiers sites touristiques en Isère. Attention, si la Bastille offre un point de vue incomparable sur la ville et les chaînes montagneuses qui l'entourent de toute part, sa nature et son patrimoine bâti sont bien plus riches qu'il n'y paraît d'en bas. Classés Zone naturelle d'intérêt écologique et faunistique, ces pentes abritent une étonnante colonie méridionale et alpine avec plus de 200 espèces présentes.

 

Le Vercors, citadelle blanche

Partagé entre l'Isère et la Drôme, le Vercors est cette fameuse citadelle blanche couronnée d'un océan de forêts. Plongeant ses racines calcaires dans les profondeurs d'une ancienne mer, déchirant la plaine de ses lumineuses falaises, le Vercors s'élève en majesté. Sur ces terrains poreux façonnés par l'eau, une nature généreuse abrite une faune et une flore d'une richesse remarquable à la confluence des climats alpins et méditerranéens. Riche son milieu vivant, mais aussi riche de son isolement, barrière naturelle contre les ennemis, le Vercors a toujours attiré l'homme. Terrain de chasse des hommes préhistoriques, gisement de ressources naturelles, ce massif montagneux doit encore sa notoriété à l'une des pages les plus tragiques et les plus glorieuses de notre histoire récente, le Maquis du Vercors. Si l'époque contemporaine a vu se développer les activités de loisirs, notamment le ski nordique ou la randonnée pédestre sur les pentes et les alpages du Vercors, ce territoire a su préserver son caractère sauvage et le développement touristique, nécessaire à l'économie locale, se fait en parfaite harmonie avec le respect de l'environnement. En toute saison, le Vercors plonge ses hôtes dans un monde où se mêlent l'admiration collective pour le courage des hommes qui habitent cette forteresse naturelle et l'émerveillement solitaire face à une nature intacte.

 

L'Alpe-d'Huez, l'île au soleil

Mais l'Isère, c'est évidemment les stations de ski. Et l'une des stars, c'est l'Alpe d'Huez ! Au milieu d'une mer de montagnes à parcourir, d'un océan de neige à dévaler, le tout inondé par un ensoleillement exceptionnel, voilà une véritable île au soleil, une destination de rêve en toutes saisons. La station, bâtie sur les alpages idéalement située sur la face sud du massif des Grandes Rousses, s'est développée à partir des années 1936 quand Jean Pomagalski y installa le premier téléski à perche. Autant dire qu'à l'Alpe-d'Huez - grand domaine de ski - le ski fait partie du patrimoine de la station ! Aujourd'hui, l'Alpe-d'Huez offre l'un des plus grands domaines skiables de France avec 250 kilomètres de pistes sur un dénivelé impressionnant de 2 223 mètres, pour 10 000 hectares de grands, très grands, espaces ! Un domaine prestigieux où tous les skieurs peuvent se faire plaisir. Les débutants avec deux espaces adaptés, larges et sécurisés au pied des pistes. Les skieurs confirmés avec 4 pistes de près de 2 000 mètres de dénivelés, 20 itinéraires hors piste, des pistes mythiques comme le Tunnel pour les initiés et la pratique du Ski Cross avec la figure de la station : Ophélie David.

L'Alpe, c'est le royaume du ski en hiver, mais c'est aussi le Paradis des randonneurs et autres vététistes en été. Son sommet, le Pic Blanc, culmine à 3 330 m d'altitude et offre un panorama grandiose sur le Parc National des Écrins et ses sommets prestigieux, la Meije, la Muzelle, les Aiguilles d'Arves, le Mont-Blanc... Et bien sûr, l'Alpe d'Huez c'est une incroyable montée en lacets - 21 exactement - que les coureurs du Tour de France grimperont deux fois dans la même journée cette année ! Tout est possible à l'Alpe-d'Huez et chacun, selon ses envies, son niveau, peut se faire plaisir sur cette île au soleil où toutes les tentations sont bonnes à prendre.

 

Les Deux-Alpes, paradis du free-ride

Tout a commencé sur place, sur un site de col plat et presque vierge, quasiment à la demande d'étudiants de Grenoble, alors à la recherche d'un site à la fois sportif et pas trop cher. Et les élus locaux ont su créer les Deux-Alpes, nouvelle association blanche des deux communes de Venosc et de Mont-de-Lans... Les équipements ont su grimper jusqu'à un glacier sommital - avec par exemple un funiculaire - et les services se multiplier, pour une clientèle devenue peu à peu très diversifiée, italienne et internationale. On monte par télécabine, en 8 minutes, du village base et fondateur de Vénosc-Vénéon, il offre localement, à 950 m, 11 km de pistes nordiques. Depuis longtemps, les Deux-Alpes ont su jouer les pilotes européens pour les nouvelles glisses : le snowpark local est aujourd'hui de grande qualité, en constante évolution, piloté par des professionnels : le glacier permet d'ouvrir une pré-saison fin octobre, début novembre, pour successivement les essais et shows du mondial du snowboard et du mondial du ski.

 

Villard-de-Lans et Corrençon, paradis nordique

Enfin, les amateurs de ski nordique prendront la direction de Villard et Corrençon. Situé en Vercors, à l'entrée des imposantes gorges de la Bourne, et à la verticale de la Grande Moucherolle qui, du haut de ses 2 284 m d'altitude, domine les versants et plateaux calcaires environnants, le paysage est féerique. L'hiver, la station offre le plus vaste domaine skiable alpin/nordique d'Europe. Il y en a pour tous à part égale : les 130 km de pistes alpines et les 130 km du domaine nordique offrent un panorama complet d'activités de neige, raquettes ou skis aux pieds. Bref, trois entrées de station alpine pour un domaine varié aux panoramas alternant falaises et sapins. Trois portes pour le domaine nordique, à Corrençon, Herbouilly et Bois Barbu en font un incontournable rendez-vous des amateurs de skating ou de pas alternatif.

 

Infos futées

 

Quand ? Toute l'année, mais c'est évidemment l'hiver que l'on profitera des plaisirs alpins. Les trois stations évoquées ci-dessus ouvrent leurs portes durant la première quinzaine de décembre.

 

S'y rendre. En train ou en voiture (compter 576 km entre Paris et Grenoble par l'A6).

GARE SNCF DE GRENOBLE - Plus d'informations sur le site

 

Utile. Pour préparer au mieux son séjour.

COMITÉ DÉPARTEMENTAL DU TOURISME DE L'ISÈRE - Plus d'informations sur le site