L'Ardèche, de curiosités en dégustations

L'Ardèche, voici un petit pays typé et vivant ! Parmi ses joyaux, les gorges de l'Ardèche avec le pont d'Arc et la grotte de Chauvet Pont d'Arc. Parmi ses saveurs, la châtaigne, la myrtille et leurs déclinaisons, le picodon et la charcuterie de montagne sans oublier quelques spécialités qui régalent les gourmands. Parmi ses attraits patrimoniaux : les églises romanes, le Palais des évêques de Bourg-Saint-Andéol, Alba-la-Romaine ou encore le château-musée de Tournon-sur-Rhône. Et ses incontournables : le safari de Peaugres, le mont Gerbier de Jonc ou encore ses 19 villages de caractère. Mais c'est en cheminant sur les sentiers bordés de murets en pierres sèches, sous les châtaigniers ou sur les crêtes aériennes, en visitant les producteurs fermiers, en faisant halte dans un bistrot de pays, en dormant dans une cabane dans la nature que l'on apprécie vraiment l'Ardèche.

 

Un peu d'histoire...

Il y a 35 000 ans, bien à l'abri dans les grottes, l'homme dessinait déjà les moments forts de sa vie quotidienne. Ces témoignages forment la trame mystérieuse d'une histoire figée à tout jamais dans la roche. L'Ardèche possède deux de ces trésors : le site de Soyons et la grotte Chauvet. Nouveau-venu depuis juillet 2014 au Patrimoine mondial de l'Unesco, la Grotte Chauvet, découverte il y a 20 ans, est un site unique et universel, une cavité ornée de peintures rupestres exceptionnelles, blottie dans son écrin naturel exceptionnel à proximité de l'arche minérale du Pont d'Arc. Ce site avec ses peintures rupestres de 36 000 ans d'âge (!), préservées au-delà des millénaires nous offre l'héritage pictural légué par nos ancêtres aurignaciens. Une invitation à nous interroger sur l'identité de notre espèce.

Après l'âge du bronze, celui du fer et les nombreuses invasions des différentes peuplades venues d'un peu partout en Europe, arrivent les Romains. Ils construisent des routes (celles que nous connaissons suivent la plupart du temps ce tracé antique), transportent l'eau pour faciliter l'irrigation et approvisionner les villes. Ils mirent encore en place des moulins sur le Rhône pour moudre le grain apporté par chaland sur le fleuve. De la première moitié du Ier siècle avant Jésus-Christ, l'Ardèche conserve également de nombreuses traces. La plus importante est la cité d'Alba la Romaine et ses 30 hectares de vestiges gallo-romains datant du Ier au IVe siècle après J.-C. Théâtre de plus de 3 000 places, voies dallées où l'on peut encore distinguer la trace des roues des chars, sanctuaire et forum, l'empreinte des hommes est partout.

 

Des gorges célèbrissimes

Fougueuse rivière, l'Ardèche creuse inlassablement le calcaire, ouvrant un véritable canyon. Point d'orgue du chef-d'oeuvre, la fameuse arche naturelle du Pont d'Arc, une entrée triomphale des gorges classées réserve naturelle. Dès le printemps, c'est le point de départ des canoës multicolores qui se lancent à la découverte des joies de la rivière au cours d'un périple de 7 km en descente complète à la journée, ou mieux encore en deux jours avec un bivouac au coeur de la réserve naturelle. De nombreuses randonnées à pied sont possibles pour une balade plus paisible dont, pour les plus courageux, un itinéraire de 35 km afin d'humer le parfum des chênes, guetter le castor ou l'aigle de Bonelli. La grotte Chauvet est à deux pas.

 

Orgnac, un aven aux dimensions impressionnantes

Pas très loin, parmi les chefs-d'oeuvre de la nature : l'aven d'Orgnac. Grandiose tout simplement. Classé Grand Site de France, Orgnac est sûrement la plus belle visite que l'on puisse faire en Ardèche. Une visite qui conduit au coeur de la terre - attention, il y a environ 700 marches à descendre, un ascenseur nous remonte, la température oscille entre 11 °C et 13 °C et le taux d'humidité avoisine les 100 % ! - dans trois salles toutes plus superbes les unes que les autres. En compagnie d'un guide, on découvre les stalagmites et stalactites aux formes étranges qui ont façonné une véritable forêt pétrifiée au cours de milliers d'années. Piles d'assiettes, pommes de pins, palmiers géants, grenouilles imaginaires ou profil humain, l'aven regorge de mystères... Les plus aventuriers poursuivront la visite lors de parcours spéléologiques - le plus long propose une sortie de 8 heures - à la découverte d'autres salles. 

 

Et d'autres curiosités...

Au nord de l'Ardèche, le safari de Peaugres est l'un des sites les plus visités de la région Rhône-Alpes. Un immense domaine de verdure et de vie qui ravit les petits et les grands humains et même les locataires de la gente animale ! Ce safari implanté au nord de l'Ardèche invite à une immersion dans une nature sauvage de début du monde où les animaux sauvages sont les rois. Un espace de protection et de pédagogie. Espèces rares et protégées, biodiversité, jeux et pédagogie, ce parc animalier vous propose de découvrir la vie animale et de redécouvrir les instincts naturels. Il s'ouvre à vous à pied, en bus et en voiture, pour un moment d'évasion exotique sur 80 hectares et quatre continents, de Madagascar aux pôles, vous rencontrerez les espèces les plus insolites, dont de nombreuses malheureusement menacées d'extinction. Vous pouvez même caressez les animaux de la ferme. Au Safari de Peaugres cohabitent 900 animaux appartenant à 120 espèces différentes : de la girafe aux fauves en passant par les lions, les ours, ou les simples pandas. Ce parc animalier a pour vocation de transmettre aux enfants les secrets de la nature de manière ludique. La structure s'attache aussi à sensibiliser petits et grands sur les menaces qui pèsent sur la biodiversité et participe à de nombreux programmes de sauvegarde de certaines espèces.

Au sud du département, le bois de Païolive est une des plus étranges curiosités de l'Ardèche. Sur 16 km2, se déroule un incroyable labyrinthe de chênes verts ou blancs, d'arbousiers mais surtout de roches pétrifiées taillées par le vent, la pluie et le soleil formant d'inattendues sculptures naturelles.

 

...avant de se régaler !

Entre deux visites de sites touristiques, une autre découverte s'impose : celle des produits du terroir et des spécialités locales. Pêches, brugnons, abricots, figues, melons, châtaignes, pour les fruits, tomates, courgettes, aubergines, aulx, poivrades pour les légumes et bien sûr l'olive emblématique du sud du département. La viande et le poisson se retrouvent encore dans une multitude de spécialités locales. La truffe, le sel et les herbes aromatiques parfument les plats. Pour découvrir et déguster tous ces produits, il suffit de parcourir les marchés régionaux ou de se régaler dans des petits restaurants de villages ou des fermes auberges.

 

Infos futées

 

Quand ? Toute l'année car on peut skier en hiver et pratiquer de nombreuses activités estivales. En revanche, méfiez-vous du mistral qui est glacial. Lorsqu'il fait une pause, les températures peuvent grimper très vite car le taux d'ensoleillement est important.

 

S'y rendre. En voiture (autoroute A7) ou en train (gares TGV de Valence, Montélimar ou Avignon).

Réservez vos billets de trains - Réservez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son escapade.

OFFICE DE TOURISME DE L'ARDECHE - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hôtel aux meilleures conditions - Comparez

Comparez les meilleures offres de campings - Comparez

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez

Ailleurs sur le Web

Les dernières Actus

Les Rencontres des Cinémas d'...

Depuis 1999, la Maison de l'Image organise, en partenariat avec les cinémas locaux, les Rencontres des Cinémas ...
Lire l'article

Un tarif écozen au Safari de ...

L'été du Safari de Peaugres, plus grand parc animalier de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a été rythmé par la ...
Lire l'article
Vidéo de voyage
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté