Guide des Hautes-Alpes : Nature

Un parc naturel national, un parc naturel régional, des lacs de montagne et des torrents, des massifs comme des écrins, des crêtes somptueuses, des cols mythiques, une faune et une flore alpines exceptionnelles... Ici les amateurs de nature sont servis ! Des champs de lavande aux glaciers étincelants, le patrimoine naturel des Hautes-Alpes est d'une très grande diversité. Aux parcs naturels des Ecrins et du Queyras, il faut encore ajouter une vallée classée, la Clarée, superbe espace de nature, le tout arrosé par la Durance, qui forme le grand lac de Serre-Ponçon, autre biotope avec ses richesses.

Géographie

Territoire des Alpes du sud intégré à la région PACA, les Hautes-Alpes voisinent avec Rhône-Alpes et l'Italie. C'est un pays peu urbanisé avec seulement cinq petites villes, Gap, Briançon, Embrun, Laragne et Veynes, et moult villages qui égrènent leurs hameaux jusqu'au fond des vallées isolées, dont certains n'ont que quelques d'habitants. C'est un département très montagneux, le plus haut de France en moyenne et dont plus du tiers de la surface dépasse 2 000 m d'altitude. Record encore avec un réseau routier qui est le plus élevé du pays. Ici les routes affichent une moyenne de 1 000 d'altitude ! On y trouve également la mairie la plus haute de France, à Saint-Véran, 2 042 m d'altitude. Encore ? Gap est la préfecture la plus élevée de France (740 m) et Briançon (1 326 m) l'une des villes les plus hautes de l'Union européenne.
Le département est arrosé par de nombreux cours d'eau parmi lesquels la Durance, le Drac, le Buëch, la Clarée, le Guil, la Guisane, la Séveraisse, la Haute-Romanche. En outre, il abrite un lac de 3 000 hectares, le lac de Serre-Ponçon avec une commune centrale : Savines-le-Lac. Les Hautes-Alpes regroupent plusieurs vallées et massifs dont les noms évoquent de beaux paysages, de belles randonnées ou de belles descentes à ski : le Briançonnais, le Bochaine (ou pays du Buëch), le Champsaur, le Dévoluy, l'Embrunais, le Gapençais, le Guillestrois, le Laragnais, le Queyras, le Serrois - Rosanais, le Veynois, le Valgaudemar et le Pays des Ecrins.

Climat

Températures moyennes :

Ensoleillement :

Précipitations :

Vent :

Phénomènes naturels :

Relief

Paysages caractéristiques

Cours d'eau et vallées

Plateaux

Plaines

Sommets et cols

Volcans

Grottes et gouffres

Géologie

Forêts et bois

Lacs

Marais

Littoral

Mer, océan

Côtes

Plages

Îles et archipels

Ports

Faune et flore

Lorsque vous randonnez dans les montagnes des Hautes-Alpes, vous pouvez croiser les grands ongulés, chamois, bouquetins, voir tournoyer dans le ciel les aigles royaux, entendre siffler les marmottes sentinelles, voire entendre chanter le loup... Les amateurs de botanique pourront observer la flore alpine dans toute sa biodiversité. C'est l'un des attraits de ce territoire que de présenter une riche palette de faune et de flore spécifiques aux Alpes. N'oubliez ni vos jumelles ni votre flore. Vous pouvez aussi vous aider de votre smartphone et des nouvelles applications qui permettent de reconnaître une fleur ou le chant d'un oiseau...

Faune

Vous augmenterez vos chances de voir sans les déranger les animaux sauvages de la montagne, de repérer leurs traces, de les deviner et de comprendre leurs rituels, en randonnant avec un accompagnateur en montagne. Mettez-vous à l'affût des animaux sauvages mythiques des Alpes.

La marmotte. Un symbole de la montagne alpine. Sentinelle vigilante devant l'entrée de son terrier, elle siffle pour donner l'alerte. La marmotte vit en famille chacune avec son territoire. Plusieurs familles voisines forment une colonie.

Le chamois. Cet ongulé vit dans les zones rocheuses, les forêts et les pâturages des Alpes. Si vous avez la chance d'en apercevoir au cours d'une randonnée, vous verrez sa gracieuse silhouette bondir dans les barres rocheuses et les névés. Plus de 14 000 chamois vivent dans le Parc National des Ecrins et la zone périphérique.

L'aigle royal. Au nombre des rapaces de montagne diurnes protégés, l'aigle royale se nourrit principalement de marmottes. Levez les yeux dans le ciel bleu des Alpes du sud, vous aurez peut-être la chance d'observer son vol majestueux...

Le tétras-lyre. Sa chasse est une chasse aristocratique tant il est difficile de le tirer. Les chasseurs le respectent beaucoup pour cela. C'est l'un des plus beaux oiseaux des Alpes françaises avec son plumage noir et à sa queue en forme de lyre. Au moment du rut les mâles s'affrontent au sol, dans des aires de combat.

Le mouflon. Rapide et agile, il vit en petits groupes dans les zones rocheuses.

Le bouquetin. Impressionnant avec ses cornes imposantes, cet animal tranquille affectionne les éboulis. Il a été réintroduit dans les Hautes-Alpes en 1978.

Flore

Les Hautes-Alpes sont comme une réserve naturelle botanique, d'une richesse floristique impressionnante ! Plus de la moitié de la flore d'Europe y est répertoriée. Avec plus de 2 000 espèces, dont de nombreuses rares et protégées, ce territoire vous donne l'occasion d'observer en cheminant une multitude d'espèces végétales. Vous pouvez aussi découvrir un concentré d'espèces en visitant le jardin botanique alpin du Lautaret, l'un des plus beaux jardins d'Europe. Voici une petite sélection d'essences et espèces emblématiques faciles à observer :

Le pin cembro et le mélèze. Symboles des Hautes-Alpes, ce sont de véritables matières premières pour les artisans et des artistes haut-alpins. Le beau mélèze est le seul conifère qui perd ses aiguilles en l'automne ce qui ne l'empêche pas de vivre 600 ans ! Il peut atteindre 40 m de haut et 1,50 m de diamètre, il vit entre 1 000 m et 2 300 m d'altitude.

Le chardon bleu ou reine des Alpes. Ses fleurs blanches et bleu de cobalt illuminent le fond de la vallée du Fournel (Pays des Ecrins). Ce dernier est le principal site européen de chardons bleus. Floraison mi-juillet - mi-août.

Le rhododendron. Cet arbuste étale ses fleurs rose vif en de somptueux parterres et massifs colorés et lumineux, jusqu'à la limite supérieure des forêts. Particulièrement exubérant en vallée de la Clarée en juin et juillet.

La gentiane. Belle fleur aux corolles bleu foncé ou bleu roi, commune dans le massif alpin, qui fleurit de mai à août de 1 000 m à 3 000 m.

L'ancolie des Alpes. Eclatante de beauté avec ses fleurs aux belles nuances de bleu grisé et bleu foncé, elle fleurit dans les bois de feuillus, les pentes herbeuses et les pierriers entre 1 200 m et 2 500 m.

Le lys orangé. Superbe fleur poussant dans les éboulis et les pelouses rocailleuses en juin-juillet de 1300 à 2000 m.

Le lys martagon. On le trouve dans les prairies humides, les sous-bois d'altitude de juin à août.

L'edelweiss ou étoile des glaciers. Fleur mythique des Alpes avec ses fleurs recouvertes d'un duvet blanc argenté. Elle occupe le paysage alpin de juillet à fin septembre.

Parcs et réserves naturelles

Le parc naturel national des Ecrins. Créé en 1973, ce parc, partagé avec le département voisin de l'Isère, est un joyau alpin de haute montagne. Son coeur n'est accessible qu'à pied. De nombreux itinéraires permettent de relier les villages de montagne, les alpages, les lacs et les cascades, les cols et les sommets. La randonnée itinérante sur plusieurs jours y est possible grâce à un réseau de refuges et de gîtes d'étape. Sur ce territoire préservé 11 000 ha de glaciers ont façonné de profondes vallées, distribuées en étoile, cohabitent des aigles, des chamois, des bouquetins, 167 espèces de mammifères et d'oiseaux, 1 800 espèces de fleurs et de plantes. Les gardes-moniteurs du Parc, les guides et accompagnateurs, les Maisons du Parc sont là pour vous emmener à leur découverte.

Le Parc naturel régional du Queyras. Voici un pays de migrants et de colporteurs où suivre sur leurs pistes, sentiers et sentes, au fil des ruelles et le long d'itinéraires balisés. Au bord du torrent ou sous le bois de mélèzes, au soleil ardent du grand adret, dans le froid quasi arctique des vallons d'altitude, dans le vent mordant d'un sommet, vous pouvez à loisir échanger, rêver, apprendre, dessiner, jouer... A la découverte d'un pays habité, fier de ses racines et de ses savoir-faire.

Parcs animaliers

La ferme du Col. Cette ferme est implantée à Jarjayes, dans site est magnifique, en pleine montagne sauvage, face à l'Ubaye et au Dévoluy ! Cindy et Raphaël Galandrin vous ouvre les portes de leur ferme pédagogique et de découverte, membre du réseau " bienvenue à la ferme ". Ici, vous découvrez un élevage de chèvres angora et d'alpagas, et plus d'une centaine d'animaux : yacks, vaches, cochons vietnamiens, lapins angoras, ânes, sans oublier les paons et les faisans.

Parc animalier du Creuset. Les randonneurs sont souvent frustrés de ne pas croiser les grands animaux emblématiques de la haute montagne : chamois, bouquetins, marmottes. Orcières abrite un parc animalier qui propose un parcours dans la montagne où vous êtes assurés de pouvoir observer à loisirs des marmottes, mais aussi des daims, des paons, des chèvres, des ânes, des rennes et même des truites. Ici, les animaux alpins côtoient des cousins venus d'autres massifs ou d'autres biotopes. Sûr, les enfants voudront ramener une marmotte en peluche !

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Traversée Maritime
  • Parkings Aéroport/Gare
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Votre logement AirBnB
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyagez sur mesure
  • Réserver une croisière
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité

Organiser son voyage dans les Hautes-Alpes

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée Maritime
  • Parkings Aéroport/Gare
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réserver une croisière
Services / Sur place
  • Réserver une table
  • Activités & visites

Adresses Futées des Hautes-Alpes

Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour exceptionnel pour 2 personnes en Champagne !

Un séjour exceptionnel pour 2 personnes en Champagne avec l'Office de Tourisme du Grand Reims .