Guide de Bali : Les personnalités célèbres : Indonésie

Taufik Hidayat

Joueur de badminton, né en 1981 à Bandung (Java). Il est le sportif le plus connu à l'extérieur de l'Indonésie, grâce notamment à la médaille d'or qu'il décrocha dans ce sport lors des jeux olympiques de 2004. Il a également remporté le titre de champion du monde l'année suivante aux Etats-Unis. Depuis, malgré sa participation aux jeux olympiques de Pékin en 2008, il n'a plus eu les honneurs du devant de la scène, malgré sa seconde place aux championnats du monde à Paris en 2010. Il a pris sa retraite en 2013 après l'Open d'Indonésie. Il a construit un centre de badminton à son nom à Jakarta, où il y entraîne ses poulains.

Bonita Kramer

Bonita Kramer est l'icône gay la plus célèbre de Bali. Issu d'une famille aisée de Jakarta spécialisée dans la confection de jeans, il entreprend tout d'abord des études d'hôtellerie avant de s'installer à Brême pour apprendre l'allemand et se perfectionner en management. C'est en Allemagne qu'il rencontrera son futur époux, avec qui il revient au pays en 2001. Il commence tout d'abord par se lancer dans la confection et devient vite le couturier des stars indonésiennes. Finalement, il part s'installer à Bali pour ses affaires et ouvre dès 2004 la premier restaurant gay de l'île, le Warung Bonita à Petitenget. S'ensuivront un spa, une boîte ; le tout avant de se lancer dans l'immobilier. De nombreux autres projets sont en cours pour cet homme au sens des affaires aiguisé.

I Made Mangku Pastika

Né le 22 juin 1951 à Bululeng, la province dans le nord de Bali, I Made Mangku Pastika occupe dans l'administration indonésienne le poste de gouverneur depuis 2008. Autrefois il fut le chef de la police à Bali et président de l'Agence nationale des stupéfiants d'Indonésie. Lors des attentats de Bali en 2002 et 2005, il était chef des enquêteurs. En octobre 2003, il a été nommé Officier honoraire de l'ordre d'Australie, (l'équivalent de notre légion d'honneur) pour avoir dirigé l'enquête sur les attentats qui ont eu lieu le 12 octobre 2002. Comme beaucoup de fonctionnaires indonésiens, la fortune de I Made Mangku Pastika se compte en milliards...de roupies !

Oka Rusmini

Née en 1968, Oka Rusmini est une écrivaine balinaise connue pour ses ouvrages parlant ouvertement de la condition des femmes dans l'île. Née d'une famille brahmanique, Oka aborde notamment sans tabou le système archaïque des castes dans lequel de nombreuses Balinaises sont prisonnières, ne pouvant épouser l'élu de leur coeur sous peine d'être exclues de leur clan familial. Oka commença à écrire dès l'enfance pour tromper sa tristesse au moment du divorce de ses parents. Elle ne s'est pas arrêtée depuis et n'hésite pas à publier des récits contenant des évocations érotiques, grande nouveauté à Bali. Oka est également journaliste. De rares nouvelles sont traduites en anglais comme The Sculptor of the Century ou Putu Helps his God.

Putu Oka Sukanta

Ce grand monsieur de la littérature est certainement le romancier et le poète moderne le plus célèbre d'Indonésie. Né en 1939 à Bali (Singaraja), il résista à la guerre civile qui commença en 1965, faisant la guerre à tous les intellectuels et citoyens accusés d'être des partisans communistes. Le jeune écrivain fut arrêté sans raison et fait prisonnier pendant 7 années. Dans sa cellule, il n'était pas autorisé à écrire. Il fit cependant la rencontre d'un médecin chinois qui lui transmit son art de guérir. Libéré en 1976, mais toujours sous surveillance, Putu reprit clandestinement l'écriture, racontant ses années de souffrance, tout en continuant l'apprentissage de la médecine chinoise. Il milite également contre le virus du sida et tente d'apaiser les malades par des techniques naturelles. Ses nouvelles et recueils ne sont hélas pas traduits en français, mais seulement en anglais. Voici quelques titres : The song of the starling (recueil de poèmes), The sweat of pearls, Shorts stories about women in Bali, Black clouds over the isle of gods...

Ahmed Sukarno

Père fondateur de la république d'Indonésie, Ahmed Sukarno a proclamé l'indépendance du pays le 17 août 1945. Né en 1901 à Java, il est diplômé de l'école d'ingénieurs de Bandung avant de fonder le Parti national indonésien (PNI). Arrêté en 1931 et en 1933, il est nommé président à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il souhaite une neutralité religieuse de l'État. En 1955, il organise la conférence de Bandung ce qui le propulse sur le devant de la scène internationale. Proche de l'URSS, il essuiera des tensions avec les États-Unis. Contraint d'abandonner le pouvoir en 1966, il est arrêté et décède en 1970. Le général Soerharto est son successeur.

Zannuba Ariffah Chafsoh Rahman Wahid

Aussi appelée Yenny, cette femme politique indonésienne est la fille de l'ancien président Abdurrahman Wahid, dit Gus Dur. Le vieil homme dirige également la plus importante organisation musulmane (modérée) du pays : Nahdlatul Ulama (NU), et soutient sa fille dans sa carrière politique. Un appui précieux vu l'audience de son père et son aura, en tant que résistant à la dictature de Suharto. Mais Yenny n'est pas qu'une simple marionnette : la quarantenaire n'hésite pas à élever la voix, notamment pour s'opposer à la montée du radicalisme religieux musulman.

Made Wianta

Peintre balinais contemporain, Made est né en 1939 dans le village d'Apuan sur les pentes du mont Batukau dans la province de Tabanan où il possède toujours une galerie. Cet artiste complet a commencé par étudier la musique traditionnelle puis il poursuivit ses études à l'école d'Arts de Denpasar avant de s'envoler pour l'école des beaux-arts de Yogiakarta. Ses créations picturales sont le plus souvent des installations : à la peinture, ses couleurs et ses formes, il aime allier le son et le rythme de la musique ainsi que des poèmes écrits. Très engagé pour la sensibilisation et la lutte pour le respect de l'environnement, Made Wianta a organisé divers happenings autour de son village d'origine, portant les noms de " La Forêt et la vie " ou " Le Son et la nature ". Après avoir vécu deux ans à Bruxelles (il parle français couramment), il revint vivre à Bali et continue d'exposer des oeuvres prolifiques dans le monde entier. On peut consulter son site Internet (www.madewianta.com).

Joko Widodo

Actuel président de l'Indonésie, Joko Widodo a été élu en 2014 par le peuple pour 5 ans. Membre du Parti démocratique indonésien de lutte, il a été gouverneur de Jakarta pendant 2 ans avant d'accéder aux fonctions suprêmes. Depuis son élection, il mène une lutte sans merci contre la drogue en Indonésie, n'hésitant pas à condamner à mort des trafiquants. Septième président de la république d'Indonésie, son programme électoral se voulait être proche du peuple, car il a grandi dans les bidonvilles javanais. Style décontracté, il a même été surnommé le " Barack " indonésien en dénonçant largement la corruption. Né le 21 juin 1961, " Jokowi " incarnait le renouveau politique, mais depuis son élection 14 personnes ont été fusillées pour trafic de drogue.

Adresses Futées de Bali

Où ?
Quoi ?
Avis