Guide du Morbihan : Économie

Ressources naturelles
<p>Sel de Saint-Armel.</p>

Sel de Saint-Armel.

Les Salines de Rhuys

Les premières apparitions du sel à Lasné remontent au XVe siècle, lorsque le duc François II autorisa son secrétaire, alors propriétaire de paluds, a les transformer en salines. Jusqu'à la Révolution, la production de " l'or blanc " y fut conséquente, la presqu'île produisant et exportant jusqu'à 1 000 tonnes de sel chaque année. C'est en 1789, lors de la suppression de l'impôt sur le sel, la gabelle, que la production a commencé à décliner, jusqu'à l'abandon total des marais salants dans les années 1960. L'acquisition du site par le Conseil général du Morbihan et le retour depuis quelques années d'une paludière vous permet de découvrir les marais salants de Saint-Armel, soit dans un cadre approfondi et professionnel, néanmoins accessible à tous (1h30), soit par une balade à caractère familial, plus accessible aux enfants (2h). En quelques années seulement, le sel des marais de Lasné, réputé pour sa pureté et ses hautes qualités nutritives, a retrouvé ses lettres de noblesse. Aujourd'hui, les marais de Lasné sont la seule saline du Morbihan en activité et l'un des derniers lieux de production de sel artisanal en France (avec les salines de Guérande, de l'île de Ré et de l'île de Noirmoutier). Vente de sel sur place. La saline de Lasné, classée Espace naturel Sensible, n'aura plus de secrets pour vous !

Environnement et énergies

La Bretagne se caractérise par une forte dépendance énergétique car elle ne produit que 5 % de ses besoins en électricité. Deuxième région la plus ventée après le Languedoc-Roussillon, la Bretagne possède un fort potentiel de production d'électricité d'origine éolienne qui peut être estimé à plus de 100 000 MW, et qui est pour l'instant sous-exploité. A ce jour, dans le Morbihan, la puissance raccordée des parcs éoliens autorisés s'élève à 42,5 MW et celle des parcs en cours d'instruction à 63,6 MW, soit un total de 106 MW (1 MW répond globalement aux besoins en électricité d'une population de 1000 habitants). Les autres sources d'énergie renouvelables (solaire, fumier de volaille...) sont également très minoritaires.

Agriculture
<p>Le Petit Passeur, traversée entre le passage Saint-Armel à Sarzeau et Montsarrac à Séné.</p>

Le Petit Passeur, traversée entre le passage Saint-Armel à Sarzeau et Montsarrac à Séné.

Le Morbihan est un département agricole par excellence. Sur le territoire, la production laitière, l'aviculture, l'élevage porcin, les bovins à viande et les productions végétales représentent les principales activités dans ce domaine. Quelques chiffres clés de 2017 : 12 901 emplois en agriculture, 7 477 chefs d'exploitation (35 245 sur toute la Bretagne), 811 entreprises qui commercialisent en circuit court. La production laitière est au 6ème rang français, l'élevage porcin est au 3ème rang (après les Côtes d'Armor et le Finistère), et l'élevage de bovins à viande est au 1er rang pour les veaux de boucherie. Quant à l'aviculture, elle reste au 1er rang français et représente environ 36% de la production bretonne. La surface agricole totale représente 54 % de la surface du département.

Industries

Les entreprises agroalimentaires constituent le second maillon de la filière alimentaire. Elles emploient environ 19 600 salariés (ce qui représente 46 % des salariés de l'industrie) et sont fortement concentrées dans des zones et des bassins d'emploi qui présentent toutes les caractéristiques de la mono-activité. Il s'agit essentiellement d'activités de première transformation (abattage, découpe) mais qui s'orientent progressivement vers une plus forte valeur ajoutée (plats cuisinés). Leur chiffre d'affaires est deux fois supérieur à celui de l'agriculture.

Tertiaire

En 2015, l'emploi salarié marchand dans le Morbihan renouait avec la croissance (+0,8 %, soit près de 1 200 emplois supplémentaires) après 3 années de baisse. Au 3e trimestre 2018, en Bretagne, le taux de chômage localisé a augmenté de 0,1 point et s'établit à 7,6 % de la population active. Parmi les 4 départements bretons, le Morbihan est celui avec le taux de chômage le plus important. Parallèlement, le taux de chômage localisé en France métropolitaine reste stable à 8,8 %.

Tourisme
<p>La plage de Port-Navalo.</p>

La plage de Port-Navalo.

De par son littoral et la douceur de son climat, ses voies de communications nombreuses et gratuites ou encore ses sites mondialement connus, le Morbihan fait partie des destinations phare de l'offre touristique française. Après un bilan 2016 plus que moyen, la saison 2017 a connu une forte hausse de fréquentation (+ 9 % par rapport à 2016 !). Un chiffre qui se fit ressentir sur les nuitées touristiques avec une hausse de 4 %. Le Morbihan enregistre ainsi son meilleur résultat depuis 2003... Aujourd'hui, le département propose une gamme de produits permettant au plus grand nombre de trouver une réponse à ses attentes : séjours, excursions...

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Traversée Maritime
  • Parkings Aéroport/Gare
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Votre logement AirBnB
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyagez sur mesure
  • Réserver une croisière
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité

Organiser son voyage dans le Morbihan

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée Maritime
  • Parkings Aéroport/Gare
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réserver une croisière
Services / Sur place
  • Réserver une table
  • Activités & visites

Adresses Futées du Morbihan

Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour exceptionnel pour 2 personnes en Champagne !

Un séjour exceptionnel pour 2 personnes en Champagne avec l'Office de Tourisme du Grand Reims .