Guide du Finistère : Sports et loisirs

Activités de plein air
Randonnées pédestres

Ce sont plus cinq mille kilomètres de sentiers balisés, de l'Armor à l'Argoat, que possède le Finistère. La diversité des paysages, sentiers côtiers, estuaires, forêts ou tourbières, fait de ce département l'une des plus belles régions pour les ballades natures.

GR34, le fleuron des sentiers bretons  ! Créé en 1971, ce sentier avait à l'origine vocation à lutter contre la contrebande. Parcourant la côte bretonne de la baie du Mont-Saint-Michel jusqu'à la presqu'île de Guérande, il vous permet aujourd'hui de découvrir les nombreuses richesses et beautés de Bretagne : les pointes rocheuses, les dunes, les plages, le granit rose, les marais, la faune et la flore préservées... Les randonneurs peuvent parcourir les 2/3 des 1 600 kilomètres finistériens de cet ancien sentier de douaniers. Le tiers restant se heurte quant à lui à l'emprise militaire ou à l'absence de servitude de passage. Voilà en tous cas un sentier emblématique du littoral !

Randonnées à cheval et à dos d’âne

Que ce soit dans le Léon ou en Cornouaille, le cheval est omniprésent dans le Finistère. N'oublions pas que ce département est à l'origine de nombreux pardons et bénédictions dédiés aux chevaux ! Le circuit de randonnée équestre breton, Equibreizh (qui parcours la Bretagne sur 2 600 km), offre dans le Finistère plus de 1 000 km de chemins balisés, gérés par le comité régional de tourisme équestre de Bretagne. Vous y rencontrerez souvent des cavaliers sur leur monture, car ici on ne trouve pas un canton sans école d'équitation, poney-club ou centre de tourisme équestre ! Pas non plus un week-end sans concours de sauts d'obstacles, de complet (reliant les trois disciplines équestres) ou de dressage. Le cheval est ici incontournable ! Autre équidé méconnu, l'âne. On le croise de plus en plus, aux côtés de familles, mais pas que, pour une promenade à la journée ou une semaine de randonnée sur les sentiers finistériens. Cet animal n'est pas aussi têtu que l'on pense, il est doux, volontaire, n'a peur de rien et s'attache très rapidement à ceux qu'il accompagne. Laissez-vous tenter et découvrez par exemple la presqu'île de Crozon au rythme lent de l'animal...

Balades à vélo, cyclotourisme et VTT

Les inconditionnels de la petite reine, qu'ils soient vététistes ou plus classiquement cyclotouristes, iront à la découverte, au guidon de leurs drôles de machines, des singulières harmonies qu'offre le mariage de la mer et des hauteurs du Menez Hom. Ils pourront également emprunter l'ancienne voie ferrée qui menait les voyageurs de Rosporden au centre Bretagne, voire la voie n°7 qui relie Morlaix à Rosporden ! Ce sont ainsi des centaines de kilomètres de pistes balisées ou de chemins interdits à la circulation automobile qui s'offrent à eux...

De Roscoff à Rosporden  : la voie verte. Empruntant l'ancienne voie ferrée Morlaix-Carhaix-Rosporden des Chemins de Fer Bretons, ce chemin multi-randonnées est ouvert à tous : vélos, piétons, cavaliers, roulottes (entre Poullaouen et Coatélan), personnes à mobilité réduite, etc. Mais interdit aux usagers motorisés ! A travers les contreforts des Monts d'Arrée, il suit les vallées boisées, offrant des aires de repos tous les 20 km et des accès (gratuits) par les anciennes gares tous les 6,8 km. Tout au long de la voie verte, de nombreux circuits de petite randonnée permettent de s'évader de l'itinéraire central pour découvrir les richesses de la campagne environnante. Un aménagement qui s'inscrit dans une démarche régionale : "  Voies vertes de Bretagne  " offre en effet un réseau de 8 grands itinéraires de véloroute et de voies vertes, sur 1 700 km.

La Vélodyssée®. Partie intégrante de la véloroute européenne EV1, la Vélodyssée® offre le plus long itinéraire vélo aménagé en France : 1 400 km réservés aux cyclistes ! En Bretagne, elle emprunte une partie du canal de Nantes à Brest, traverse la baie de Morlaix et les marais de Redon. Circuler sur cette véloroute, au rythme du canal notamment, vous apportera rencontres et découvertes : Roscoff, Saint-Pol-de-Léon, Morlaix, l'abbaye de Bon-Repos, le lac de Guerlédan, Pontivy, etc. Lancez-vous !

Tourisme fluvial

Navigation fluviale. Le Canal de Nantes à Brest, c'est la voie royale  ! De rivières en canaux, quel plaisir de naviguer au gré des libellules  ! C'est une autre manière de découvrir le Finistère, que l'on soit navigateur chevronné ou néophyte. Une formule toute en douceur qui s'adresse à tous... Pour les inconditionnels de l'eau douce, le Centre nautique de l'Arrée, sur le lac du Drennec, accueille les individuels et les groupes pour des stages de planche à voile mais également de caravelle, de catamaran et autres esquifs. Un accueil spécifique est réservé aux personnes en situation de handicap, avec mise à disposition de MiniJi. L'Ulamir Aulne et le Club Nautique de Pleyben sont quant à eux davantage spécialisés en canoë et kayak.

Navigation maritime. Si l'on excepte la Corse, le Finistère est le département métropolitain le plus baigné par les flots. Quant à la terre , " c'est trois quarts d'eau de mer ", comme se plaisait à dire Jacques Kerhoas, le fondateur des classes de mer ! En Finistère, on compte ainsi une quinzaine de classes de mer, réparties tout au long des côtes du département. Celles-ci accueillent les enfants des écoles venus de toute la France, qui viennent découvrir l'Optimiste et l'eau salée (pour les curieux, la plus ancienne classe de mer est celle de Moulin Mer, à Logonna-Daoulas). A la mer, on découvre également le char à voile, la plongée, les croisières, la voile légère et la traditionnelle, la planche, le kayak de mer, le surf et encore beaucoup d'autres activités et promenades maritimes. Que du bonheur  !

Plongée sous-marine

Les diverses et nombreuses zones de plongée existant en Bretagne abritent de véritables trésors de la faune et de la flore sous-marines. Dans leurs tréfonds, on découvre également de nombreuses épaves qui sauront dévoiler leurs secrets à tous les passionnés... Mais attention, impossible de se lancer sans formation, la pratique de la plongée requiert des conditions de sécurité irréprochables !

Plongez Bretagne

Les diverses et nombreuses zones de plongée, qui dans leurs tréfonds abritent des trésors de la faune et de la flore sous-marines ainsi que des épaves, sauront dévoiler leurs secrets à tous les passionnés. Mais attention, ne vous lancez pas sans formation, la pratique de la plongée requiert des conditions de sécurité irréprochables ! Pour en savoir plus sur les différents centres de plongée, n'hésitez pas à consulter le site Internet des professionnels de la plongée sous-marine de Bretagne. Vous y découvrirez notamment une carte des centres de plongée les plus proches de votre lieu de résidence, ainsi que les spots intéressants par département. www.portail-plongee-bretagne.com

Chasse, pêche et nature
Pêche

Dans le Finistère, les lieux de pêche sont innombrables. Le département est en effet un lieu de prédilection pour la pêche en eau douce, avec ses nombreux ruisseaux, courts d'eau et aménagements. Mais il dispose également de longues étendues de côtes, dont savent profiter les amateurs.

La pêche à la ligne. Ils sont par exemple nombreux, petits et grands citadins, à s'installer le dimanche sur la jetée de la marina du château, à Brest, munis d'une simple ligne, profitant de l'air marin et espérant attraper quelque poisson ou seiche. Vous retrouverez également des passionnés au petit port de Maison blanche ou au pied du sémaphore de Portzic.

La pêche à pied. Ce type de pêche ne nécessite que peu de matériel et réjouira petits et grands ! Sur la plage, munis d'un saut, de bottes et d'une pelle, vous pourrez partir à la recherche de petits coquillages enfouis dans le sable : palourdes, coques et couteaux. Dans les trous d'eau et sur les rochers, équipés cette fois d'une épuisette et d'un couteau, vous pourrez vous amuser à ramasser les crevettes roses, berniques (ou patelles) et moules. Les grandes marées sont des périodes idéales pour les pêcheurs à pied !

Pour une pêche à pied durable. Attention à respecter les consignes de sécurité et les règles associées à ce type de pêche : assurez-vous de la qualité de l'eau et des horaires de marée (surtout en période de grande marées), veillez à ne conserver que les animaux ayant la taille minimale requise, vérifiez au préalable les quotas et les périodes de pêche. Certaines villes mettent à disposition des réglettes permettant de mesurer les animaux et des fiches précisant les diverses règlementations (la ville de Brest propose par exemple une réglette à télécharger sur son site Internet).

Le Finistère, paradis des pêcheurs en eau douce  !

Avec ses 6 600 kilomètres de cours d'eau agrémentés de plusieurs plans d'eau (le lac Saint-Michel, avec ses 450 hectares, a par exemple été classé Grand Lac intérieur en 2001), le Finistère a des arguments à faire valoir en matière de pêche en eau douce ! La qualification Accueil Pêche Finistère met les plaisirs de la pêche en eau douce à la portée de tous, que l'on soit pêcheur aguerri ou débutant ! Comment ? Grâce à son réseau de 40 propriétaires d'hébergements (hôtels, camping, chambres d'hôtes et locations) qui informent sur les meilleurs sites de pêche, les pratiques et qui fournissent de la documentation technique. Sans oublier de faciliter la mise en relation avec les associations agréées de pêche locales... En plus de tout cela, beaucoup mettent à disposition des pêcheurs un local spécialement aménagé. Sachez que certains proposent même un prêt de matériel. De quoi taquiner truites, saumons et brochets dans les meilleures conditions possibles.

Sports à sensation
Sports nautiques

Planche à voile - surf. Le département, avec sa petite brise permanente, est propice à ces activités. Des structures de formation sont mises à la disposition de tous, débutants et confirmés, sur à peu près tout le littoral. Elles offrent des stages de perfectionnement ou de découverte, quel que soit votre niveau. Quant aux professionnels, ils s'en iront à coup sûr vers la Torche, le spot que d'aucun nomme la Rome du funboard. Les surfeurs et autres body-boardeurs, leur planche en bandoulière, opteront pour Crozon ou la plage du Minou, tout près de Brest, et ce toute l'année. Variante du surf, le kite-surf réunit les sensations du " kite " (cerf-volant) et du surf, le premier tractant le second. Son essor s'affirme au fil des années mais sa pratique n'est pas adaptée à tous les sites.

Voile. Avec ses écoles de croisière et de plaisance situées un peu partout, le Finistère permet aux amoureux des grands larges d'éprouver de saines sensations. Vous souhaitez vous initier à la navigation hauturière  ? Des écoles vous proposeront tout un programme de stages embarqués. Une dizaine de jours sur un voilier transforme un néophyte en vrai loup de mer ! Divers lieux, situés en bord de mer, tels Camaret-sur-Mer, Le Conquet ou encore l'île de Batz, proposent un vaste choix de loisirs nautiques : sortie en catamaran, pêche en mer, etc. Sans oublier la mythique école des Glénan, qui transforme tout un chacun en un marin chevronné ou presque  ! Les novices pourront louer un bateau avec skipper et des stages d'initiation permettent de partir en croisière avec un professionnel. Tout est possible, quels que soient vos attentes et le niveau que vous souhaitez atteindre !

Sports d'eaux-vives

Canoë-kayak. Les adeptes de la Grande Bleue auront certainement à coeur de découvrir le littoral finistérien. Et pour leur permettre une telle découverte, il existe bon nombre de clubs dans le département. Débutants ou confirmés, vous trouverez plaisir à slalomer entre îlots et rochers, sur les conseils avisés d'un professionnel . Pour ceux qui préfèrent la navigation en cours d'eau, il existe de nombreux sites et centres nautiques qui, tout comme leurs homologues maritimes, proposent des prestations individualisées de location et d'apprentissage.

Char à voile. Les adeptes du char à voile, du speed sail ou encore du char à cerf-volant trouveront sur les longues plages de sable fin les lieux idéaux pour s'enivrer de vitesse au naturel.

Bien-être et remise en forme
Bien-être et remise en forme

Baigné par le Gulf Stream, le Finistère bénéficie d'un micro-climat, mais également de différentes variétés d'algues et d'une bonne qualité d'eau de mer, qui sont des éléments propices à la remise en forme. C'est le docteur Louis-Eugène Bagot qui fut le premier à reconnaître les bienfaits de ces éléments sur la santé. Il crée à Roscoff en 1899 le premier centre français de thalassothérapie, l'Institut marin de Rockroum, et met au point des méthodes de soin des rhumatismes par hydrothérapie. Ce n'est que plus tard que la cure minceur et la relaxation se sont invitées dans les centres de remise en forme. A noter que le Finistère compte plusieurs stations, telles que celles de Roscoff, Bénodet, Loquirec ou encore Douarnenez.

Pour avoir une vue d'ensemble : http://bien-etre.tourismebretagne.com

Thalassothérapie

Baigné par le Gulf Stream, le Finistère bénéficie d'un micro-climat mais également de différentes variétés d'algues et d'une bonne qualité d'eau de mer, qui sont des éléments propices à la remise en forme. C'est le Docteur Louis-Eugène Bagot qui est le premier à reconnaître les bienfaits de ces éléments sur la santé. Il crée à Roscoff, en 1899, le premier centre français de thalassothérapie, l'Institut de Rockroum, et met au point des méthodes de soin des rhumatismes par hydrothérapie. Ce n'est que plus tard que la cure minceur et la relaxation se sont invités dans les centres de remise en forme. A noter que le Finistère compte plusieurs stations, telles que celles de Roscoff, Bénodet, Loquirec ou encore Douarnenez.

Adresses Futées du Finistère

Où ?
Quoi ?
Avis