Guide du Finistère : Économie

Ressources naturelles

Caseyeurs, fileyeurs, goémoniers, ligneurs, palangriers, chalutiers, bolincheurs, thoniers senneurs, dragueurs et pêcheurs à pied... Dans le Finistère, il existe de multiples manières de pêcher poissons, crustacés, coquillages et algues. La filière pêche finistérienne est en effet caractérisée par de nombreux modes de production et se distingue par la diversité de ses produits. Ce département le plus à l'ouest est aussi celui qui possède la côte métropolitaine la plus importante : un quart des côtes hexagonales, rien que ça ! Cette richesse en fait le premier département pour la filière pêche, avec 25 % de la pêche fraîche qui débarque dans ses ports. Le secteur embauche quelque 11 500 personnes, dont 2 550 marins professionnels. A noter : les ports finistériens accueillent aussi les produits de la pêche hauturière comme le thon tropical, qui représente 100 000 tonnes débarquées chaque année. L'activité de mareyage et les entreprises de transformation sont aussi des acteurs importants de la filière.

Agriculture

Le Finistère est l'un des plus importants départements agricoles de France. Sur les étals et en supermarché, vous trouverez nombre de denrées produites sur ses terres. Cela représente un poids économique majeur, avec une production agricole qui atteint un chiffre d'affaires estimé à 2 071 millions d'euros en 2015. Cela représente 17 921 emplois et 6 060 entreprises. Des organisations de producteurs comme la Sica Saint-Pol de Léon, créée en 1961 par d'Alexis Gourvennec, sont des pionniers dans la production légumière à grande échelle, tout comme la coopérative Savéol à Plougastel-Daoulas, spécialisée dans la tomate et la fraise sous serre.

La production finistérienne est particulièrement diversifiée et le département leader pour des cultures comme le chou-fleur, l'artichaut, les échalotes et les tomates sous serres. Il est aussi le 1er producteur hexagonal de porcs, avec 26% de la valeur de la production agricole finistérienne, au 3e rang national pour la filière volaille et au 5e rang pour le lait.

Si le Finistère produit beaucoup, il possède aussi des filières très structurées de transformation. Le secteur agroalimentaire représente 45% des emplois industriels du Finistère. Parmi les entreprises leader du secteur : Bigard (viande de boeuf et de porc), Even (lait), Triskalia (lait, légumes, porc, volaille...).

Tourisme

La diversité de ses côtes, la richesse de son patrimoine et de sa culture, ses paysages préservés, ses produits de la mer et spécialités culinaires font du Finistère une destination touristique privilégiée. 4 millions de visiteurs, majoritairement français, et 5,8 millions d'excursionnistes, s'y pressent ainsi chaque année, faisant du tourisme l'un des piliers de l'économie finistérienne. Le département est ainsi classé parmi les dix premiers départements touristiques de France. Il est le 8e en termes de nuitées passées sur le territoire. Les acteurs du nautisme tirent notamment leur épingle du jeu avec quelque 500 offres d'activités possibles ! Créée en 2018, Finistère 360° Tourisme Nautisme & Territoires est la nouvelle agence de développement et d'attractivité du territoire. Elle est issue de la mutualisation de Finistère Tourisme et Nautisme en Finistère et pilote les actions de la marque territoriale Tout commence en Finistère.

Adresses Futées du Finistère

Où ?
Quoi ?
Avis