Guide de NEW YORK : Argent

A faire avant de partir

Son autorisation ESTA bien évidemment pour ne pas être renvoyé en France ! https://esta.cbp.dhs.gov

Prendre le New York City Pass ou New York Pass si vous comptez visiter toutes les attractions les plus touristiques. Vous ferez inconstestablement des économies avec ces pass. www.newyorkpass.com - www.citypass.com/newyorkcity

Acheter des tickets pour l'Empire State Building moins chers (-2 US$), afin d'éviter la file d'attente. www.esbnyc.com/buy_tickets.asp

Réserver à l'avance pour le City Hall (la mairie de New York) et l'hôtel de ville. La réservation est obligatoire pour ces lieux. Pour le musée du 9/11, la réservation est également fortement conseillée.

www.nyc.gov/html/artcom/html/tours/reserve_tour.shtml - www.911memorial.org/visit-911-memorial-museum

Acheter des billets en ligne pour le musée de cire Madame Tussaud's wax Museum, le New York Zoo ou le Jardin botanique de Brooklyn. Jusqu'à 20 % si vous achetez les billets à l'avance.

Ne pas perdre de temps au MoMA, en achetant ses tickets à l'avance sur : www.moma.org/visit/calendar/tickets - Attention néanmoins, vous serez dans l'obligation de choisir la date exacte de votre visite.

Avoir l'adresse de votre appartement ou hôtel sur vous. Elle vous sera demandée par les autorités américaines et cela pourra vous être utile si vous prenez un taxi depuis l'aéroport. Il est également pratique de connaître un monument ou une grande avenue proche de votre lieu de résidence car certains taxis ne sont pas munis de GPS.

Changer son argent en France.

Débloquer votre téléphone portable auprès de votre opérateur si vous souhaitez passer des coups de fil depuis les Etats-Unis.

Prendre des places pour une rencontre sportive sur stubhub.com

Vous renseigner sur la météo prévue. Encore plus qu'en France, le temps est imprévisible à New York !

Acheter un adaptateur de prises si vous pensez avoir besoin de recharger du matériel électronique pendant votre séjour.

Prévoir de la place dans vos bagages, car vous n'allez pas revenir les mains vides !

Monnaie

L'unité monétaire est le dollar (US$). Les coupures sont de 1, 2 (rarissimes), 5, 10, 20, 50, 100, 500 et 1000 US$. Notez que les coupures supérieures à 50 US$ sont parfois refusées, notamment aux guichets du métro, dans les taxis, etc. Quant aux pièces (coins), elles sont de 1 cent (penny), 5 cents (nickel), 10 cents (dime), 25 cents (quarter) - qui servent dans les cabines de téléphone, les bus et les lavomatiques -, 50 cents (half dollar) et, enfin, 1 US$, qui sont désormais dorées (golden dollar). Les pièces de 1 et 5 cents sont toutes petites et de couleur cuivre ; toutes les autres sont de couleur argent. Uniformément vert et blanc, les billets américains se ressemblent tous et exigent un minimum d'attention. D'autant plus qu'ils ont tous la même taille. Veillez à ne pas vous tromper lorsque vous payez et vérifiez toujours lorsqu'on vous rend la monnaie.

Taux de change

Les taux de change évoluent quotidiennement. N'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre banque ou en utilisant un site consacré aux taux de change sur Internet, comme celui-ci  : www.xe.com.

Novembre 2018 : 1 US$ = 0,89 € • 1 € = 1,12 US$.

Coût de la vie

Une valeur qui a la fâcheuse tendance à vous filer entre les doigts à New York ! Attention aussi aux possibles fluctuations entre le moment où vous signez un reçu et celui où votre compte est débité. La vie a sacrément augmenté ces dernières années à New York. Si les prix de l'immobilier ont toujours été plus élevés que ceux de Paris (déjà presque délirants), les autres postes de dépense étaient traditionnellement meilleur marché à New York qu'en France. Mauvaise nouvelle : ce n'est plus le cas aujourd'hui. Même si la force de l'euro vient adoucir cette tendance, un séjour à New York vous laissera généralement des souvenirs impérissables et un compte en banque qui fait plutôt une grise mine...

Budget

Difficile de manger dans un restaurant décent pour moins de 10 US$, difficile de loger dans un hôtel à peine salubre pour moins de 90 US$, les transports en commun sont hors de prix (2,75 US$ le trajet en métro, 31 US$ le Pass pour une semaine + 1 US$), difficile de consommer sans laisser 15 à 20 % de pourboire, délicat de séjourner à New York sans passer par la case " shopping ", etc.
Un élément à bien prendre en compte quand on prépare un budget pour un séjour à New York : vous vous apprêtez à plonger dans le temple mondial du consumérisme et de l'entertainment. L'esprit extrêmement entreprenant des New-Yorkais fait que, où que vous soyez dans la ville, vous serez sollicité pour dépenser de l'argent.
Un petit en-cas sur le coup de 16h en passant devant une bakery bien cosy, des paires de jeans, des souvenirs I Love NY, le concert d'un artiste qui vous fait rêver depuis des années et que vous n'aurez jamais l'occasion de voir en France, etc.

Banques et change

Si vous devez changer de l'argent sur place, sachez que très peu de banques pratiquent le change et que les commissions dans les bureaux de change sont particulièrement élevées. Attention, si vous changez de l'argent dans les aéroports, les taux sont plus élevés qu'en ville. Si vous devez convertir vos euros, pensez aussi au Visitor's Bureau de Times Square, qui dispose d'un changeur automatique de monnaies étrangères en dollars. En règle générale, les organismes bancaires prélèvent une commission à chaque transaction d'achat de devises.

En règle générale, les organismes bancaires prélèvent une commission à chaque transaction d'achat de devises, notez que les frais de change peuvent être multipliés par cinq d'un bureau de change à un autre (ces frais sont souvent déjà inclus dans le taux de change affiché) en France comme à l'étranger. Préférez donc la carte bancaire. Pour les retraits mais aussi les paiements par carte, le taux de change utilisé pour les opérations s'avère généralement plus intéressant que les taux pratiqués dans les bureaux de change. (A ce taux s'ajoutent des frais bancaires, indiqués ci-dessous.)

Carte bancaire

Si vous disposez d'une carte bancaire (Visa, MasterCard, etc.), inutile d'emporter des sommes importantes en espèces. Dans les cas où la carte n'est pas acceptée par le commerçant, rendez-vous simplement à un distributeur automatique de billets.

En cas de perte ou de vol de votre carte à l'étranger, votre banque vous proposera des solutions adéquates pour que vous poursuiviez votre séjour en toute quiétude. Pour cela, pensez à noter avant de partir le numéro d'assistance indiqué au dos de votre carte bancaire ou disponible sur internet. Ce service est accessible 7j/7 et 24h/24. En cas d'opposition, celle-ci est immédiate et confirmée dès lors que vous pouvez fournir votre numéro de carte bancaire. Sinon, l'opposition est enregistrée mais vous devez confirmer l'annulation à votre banque par fax ou lettre recommandée.

Conseils avant départ. Pensez à prévenir votre conseiller bancaire de votre voyage. Il pourra vérifier avec vous la limitation de votre plafond de paiement et de retrait. Si besoin, demandez une autorisation exceptionnelle de relèvement de ce plafond.

Retrait

Trouver un distributeur. Vous en aurez à votre disposition un peu partout, dès l'aéroport, en ville (y compris dans les centres commerciaux), comme sur les routes (dans les stations services). Pour connaître le plus proche, des outils de géolocalisation de distributeurs sont à votre disposition. Rendez-vous sur visa.fr/services-en-ligne/trouver-un-distributeur ou sur mastercard.com/fr/particuliers/trouver-distributeur-banque.html.

Utilisation d'un distributeur anglophone. De manière générale, le mode d'utilisation des distributeurs automatiques de billets (" ATM " en anglais) est identique à la France. Si la langue française n'est pas disponible, sélectionnez l'anglais. " Retrait " se dit alors " withdrawal ". Si l'on vous demande de choisir entre retirer d'un " checking account " (compte courant), d'un " credit account " (compte crédit) ou d'un " saving account " (compte épargne), optez pour " checking account ". Entre une opération de débit ou de crédit, sélectionnez " débit ". (Si toutefois vous vous trompez dans ces différentes options, pas d'inquiétude, le seul risque est que la transaction soit refusée). Indiquez le montant (" amount ") souhaité et validez (" enter "). A la question " Would you like a receipt ? ", répondez " Yes " et conservez soigneusement votre reçu.

Frais de retrait. L'euro n'étant pas la monnaie du pays, une commission est retenue à chaque retrait. Les frais de retrait varient selon les banques et se composent en général d'un frais fixe d'en moyenne 3 euros et d'une commission entre 2 et 3 % du montant retiré. Certaines banques ont des partenariats avec des banques étrangères ou vous font bénéficier de leur réseau et vous proposent des frais avantageux ou même la gratuité des retraits. Renseignez-vous auprès de votre conseiller bancaire. Notez également que certains distributeurs peuvent appliquer une commission, dans quel cas celle-ci sera mentionnée lors du retrait.

Cash advance. Si vous avez atteint votre plafond de retrait ou que votre carte connaît un disfonctionnement, vous pouvez bénéficier d'un cash advance. Proposé dans la plupart des grandes banques, ce service permet de retirer du liquide sur simple présentation de votre carte au guichet d'un établissement bancaire, que ce soit le vôtre ou non. On vous demandera souvent une pièce d'identité. En général, le plafond du cash advance est identique à celui des retraits, et les deux se cumulent (si votre plafond est fixé à 500 €, vous pouvez retirer 1 000 € : 500 € au distributeur, 500 € en cash advance). Quant au coût de l'opération, c'est celui d'un retrait à l'étranger.

Paiement par carte

De façon générale, évitez d'avoir trop d'espèces sur vous. Celles-ci pourraient être perdues ou volées sans recours possible. Préférez payer avec votre carte bancaire quand cela est possible. Les frais sont moindres que pour un retrait à un distributeur et la limite des dépenses permises est souvent plus élevée.

Notez que lors d'un paiement par carte bancaire, il est possible que vous n'ayez pas à indiquer votre code pin. Une signature et éventuellement votre pièce d'identité vous seront néanmoins demandées.

Acceptation de la carte bancaire. L'utilisation de la carte de crédit est aussi aisée qu'en France : tout le monde l'accepte et pour presque tous les montants. S'il vous est toutefois nécessaire de retirer des espèces, vous trouverez souvent un distributeur à proximité.

Frais de paiement par carte. Hors zone Euro, les paiements par carte bancaire sont soumis à des frais bancaires. En fonction des banques, s'appliquent par transaction : un frais fixe entre 0 et 1,20 € par paiement, auquel s'ajoutent de 2 à 3 % du montant payé par carte bancaire. Le coût de l'opération est donc globalement moins élevé que les retraits à l'étranger. Renseignez-vous auprès de votre conseiller bancaire.

Transfert d'argent

Avec ce système, on peut envoyer et recevoir de l'argent de n'importe où dans le monde en quelques minutes. Le principe est simple : un de vos proches se rend dans un point MoneyGram® ou Western Union® (poste, banque, station-service, épicerie...), il donne votre nom et verse une somme à son interlocuteur. De votre côté de la planète, vous vous rendez dans un point de la même filiale. Sur simple présentation d'une pièce d'identité avec photo et la référence du transfert, on vous remettra aussitôt l'argent.

Pourboires et taxes

Pourboire (tip). Si vous payez par carte de crédit, n'oubliez surtout pas d'inscrire vous-même le montant du pourboire dans la case " Tip " et le montant total de la note, sous peine de mauvaises surprises ultérieures. Conservez soigneusement le double qui vous sera remis. De toute façon, la réputation des Français est tellement faite que, quand on aura deviné votre pays d'origine, vous verrez souvent la case " Tip " déjà remplie au taux coutumier (15 à 20 %). Quelle que soit la qualité du service, il est donc requis de laisser dans les restaurants, bars et taxis au moins 15 % du montant de l'addition en pourboire. Pour simplifier le calcul du montant de celui-ci, multipliez le montant de la taxe locale (8,25 %) inscrit sur votre note par 2.

Reprenons : il est d'usage de donner en pourboire 15 à 20 % de la facture brute dans un restaurant - ce qui équivaut à doubler la taxe  -, 10 % de la facture des vins au sommelier dans les très grands établissements, 1 US$ pour chaque consommation prise au comptoir d'un bar (15 % du prix de la course au chauffeur de taxi, 1 US$ pour un vestiaire, 2 US$ pour faire monter vos bagages dans votre chambre d'hôtel, 1 US$ pour un valet parking, 2 à 5 US$ pour une livraison selon le montant, 10 à 20 US$ chez le coiffeur, etc.

Taxes. Aux Etats-Unis, tous les prix sont affichés sans taxe, laquelle est ajoutée à la caisse. Il faut du temps pour acquérir le réflexe, et vos calculs budgétaires seront certainement quelque peu faussés, du moins au début. Si d'aventure, il vous arrive de vous plaindre, on vous fera gentiment remarquer qu'en France, la taxe a beau être incluse dans les prix, elle atteint néanmoins les 19,6 %  ! Ici, son pourcentage diffère d'un Etat à un autre  : dans celui de New York, la taxe est de 8,25 % (15,25  % pour l'hôtellerie et la location de voitures).

Bonne nouvelle  : les vêtements et chaussures dont le prix n'excède pas 110  US$ en sont exemptés, tout comme les timbres et certains produits alimentaires (pas la restauration  !). La taxe la plus élevée  ? 18,37 % pour les places de parking.

Duty Free

Puisque votre destination finale est hors de l'Union européenne, vous pouvez bénéficier du Duty Free (achats exonérés de taxes). Attention, si vous faites escale au sein de l'Union européenne, vous en profiterez dans tous les aéroports à l'aller, mais pas au retour. Par exemple, pour un vol aller avec une escale, vous pourrez faire du shopping en Duty Free dans les trois aéroports, mais seulement dans celui de votre lieu de séjour au retour.

Adresses Futées de NEW YORK

Où ?
Quoi ?
Avis