Les îles qui composent l'archipel de Lau Group sont de celles qu'on ne visite que très rarement. La distance, le prix des billets et leur isolement sont autant d'éléments qui, compte tenu du grand nombre d'atolls aux Fidji, ne rendent pas l'excursion indispensable. Pourtant, c'est là qu'on aura l'occasion de découvrir des cultures différentes, moins influencées par les îles principales, Viti Levu et Vanua Levu, que par des peuples plus proches, les Tonga et même les Samoa. Les traditions, les cérémonies, les physiques et même la langue diffèrent singulièrement de la culture fidjienne typique.

Pour les amateurs d'aventures humaines, culturelles et naturelles, nous ne saurions trop conseiller quelques jours à la rencontre de ces communautés singulières.

Véritablement spectaculaires, ce sont probablement les îles les plus somptueuses des Fidji. Leur histoire a été mouvementée : longtemps convoitées par les Tonguiens, elles ont été nombreuses à tomber sous leur domination. En 1855, le chef tongien, Ma'afu, s'établit à Lomaloma et développa de nombreux échanges avec les marchands européens en particulier pour l'exploitation du coton. À cette époque Lomaloma occupa une place stratégique. Selon le recensement de 1966, la population des Lau comptait 15,988 habitants mais seulement 400 étaient Fidjiens. Et on peut d'ailleurs constater aujourd'hui cet apport polynésien parmi les natifs du Lau Group. Ces îles servirent aussi d'escales à de célèbres explorateurs : les capitaines Bligh et Cook y ont accosté à la fin du XVIIIe siècle. Enfin, c'est dans le Lau Group que s'établirent en 1835 les premiers missionnaires méthodistes. Aujourd'hui, en raison de leur éloignement, ces îles sont quelque peu coupées du reste des Fidji et leur mode de vie est resté très traditionnel. Le Lau Group est également connu pour ses artisans et notamment ses sculpteurs sur bois.

Accès

D'un point de vue touristique, les îles du Lau Group sont peu desservies par voie aérienne et peu pourvues en infrastructures susceptibles d'accueillir les visiteurs. Pour y résider, il faut d'abord en demander la permission au Haut Conseil du Lau Group, puis trouver refuge chez l'habitant. Seules trois îles, les trois plus grandes, abritent des structures d'hébergement (pas toujours ouvertes au public), et seules Vanua Balevu, Cicia et Lakeba sont accessibles par avion ; mais beaucoup d'îles portent en elles les promesses de joyaux à découvrir par soi-même. Les bateaux restent le principal moyen de transport à Lau.

Activités

En se qui concerne les loisirs, on ne peut pas s'attendre à une profusion d'activités proposées, pas de jet-ski, jet-boat ou kids club. Au voyageur de savoir apprécier la tranquillité de ces iles simplement en se promenant, en allant à la rencontre des locaux. Aux touristes de s'adapter au rythme et à la quiétude des lieux et non pas l'inverse. On note cependant le tout nouvel itinéraire de croisière proposée par la compagnie Captain Cook, un circuit de 11 jours à parcourir les iles Lau. Pour plus de renseignements, contacter la compagnie.

Adresses Futées de Lau

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à Lau

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée Maritime
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos de Lau

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

À découvrir sur le petit Futé
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end pour 2 à Caen !

1 week-end découverte de Caen pour 2 personnes avec l'OT Caen la mer .