Le Nord de Maurice est la section la plus touristique et la moins typée de l'île. Plus ensoleillée que le Sud, la région déroule quelques-unes des plus belles plages du pays, idéalement exposées puisque dans l'hémisphère Sud, le soleil est au zénith au nord et non au sud comme en Europe.

L'une des plus agréables, bordée de casuarinas (filaos), est la plage publique de Mont Choisy, qu'on atteint en partant de Grand Baie vers Trou aux Biches, par la Pointe aux Canonniers.

Tous les dégradés de bleus et de verts semblent s'y être donné rendez-vous, et les couchers de soleil y sont somptueux ! Le dimanche, jour du pique-nique, l'endroit est plus particulièrement fréquenté par les Mauriciens d'origine indienne, et l'on peut y apercevoir des femmes se baigner en sari... La plage de Trou aux Biches, 3 km plus au sud, est également superbe.

A partir de là et jusqu'à la Pointe aux Piments, les étendues de sable fin font place à des roches noires, qui rendent la baignade beaucoup moins agréable (sauf au niveau des hôtels). A l'extrême nord, entre Grand Baie et Grand Gaube, les plages se révèlent également beaucoup plus petites et moins jolies. A part la charmante petite crique de la Cuvette, le bout de sable plutôt sympathique de Péreybère, et la très belle anse de l'hôtel Legends (à Grand Gaube), on ne trouve guère de belles étendues.

En dehors des plaisirs balnéaires, pas grand-chose. Le paysage est plat comme celui des Pays-Bas, avec de la canne à sucre à la place des tulipes. Rien à voir avec les somptueux reliefs et paysages verdoyants du Sud ou de l'Ouest. Mais la présence d'îlots au large rend la perspective sur l'océan très esthétique, en particulier de Cap Malheureux et de ses environs. Deux bouts de terre, l'île Plate et l'îlot Gabriel, figurent d'ailleurs au rang des excursions les plus populaires de Maurice.

Sur le plan culturel, le Nord ne présente pas non plus un immense intérêt : à part Labourdonnais, un château dans la nature (l'une des grandes nouveautés 2010 : à ne manquer sous aucun prétexte ! !) et les temples hindous de Triolet et de Grand Baie, rien à se mettre sous la dent (mais Port Louis et Pamplemousses ne sont pas très loin...) ! Quant à l'authenticité et aux scènes typiques d'une vie paisible et simple, peu de chance de les trouver dans cette partie de l'île. Le rouleau compresseur de l'industrie touristique les a définitivement fait disparaître sauf, par petites touches, à Cap Malheureux et Grand Gaube, encore préservés du développement excessif des villes voisines.

Ailleurs, c'est la foule (enfin, rien à voir avec la Côte d'Azur ou la Costa Brava, on vous rassure !) ! La côte nord de Maurice accueille plus de 70 % des touristes de l'île et concentre bien plus de commerces et d'infrastructures balnéaires que dans les autres régions. On y croise beaucoup d'Européens, et les filaos, qui étaient encore les maîtres du littoral il y a une vingtaine d'années, cèdent de plus en plus la place au béton, sans parler du bruit et de la pollution.

Ici, les petits hôtels tristounets poussent comme des champignons après la pluie, secondés, heureusement, par plusieurs établissements au charme indéniable (voir nos rubriques " Hébergement ") et par quelques infrastructures de très haut standing.

En revanche, côté animations et activités, c'est le top (enfin... Le top pour Maurice, entendons-nous bien !). Les centres de loisirs sont très nombreux et l'on ne compte plus le nombre d'excursions à effectuer ou de sports à pratiquer ! Qu'on soit ou non client des hôtels moyens et haut de gamme, il est, à tout moment, possible de profiter au maximum du lagon et d'une mer particulièrement accueillante et bien protégée par le récif corallien. Au hit-parade des activités, les sports nautiques : plongée sous-marine, marche sous l'eau, bateau à fond de verre, ski nautique, pêche au gros, croisière en voilier ou catamaran, excursion en semi-submersible ou en sous-marin, etc.

Tous ces sports sont proposés parallèlement aux animations réservées aux noctambules. Comme on peut s'en douter, c'est en effet dans le Nord que s'alignent les quelques boîtes de nuit et bars branchés de l'île. Rien de comparable avec ce qu'on peut dénicher dans les stations balnéaires européennes (parler de Grand Baie comme du Saint-Tropez mauricien, c'est peut-être pousser le bouchon un peu loin !), mais quand même, ça bouge beaucoup dans les discos du cru, et pas nécessairement sur des rythmes de séga !

On l'aura donc compris : il faut passer ses vacances dans le Nord pour profiter de la plage, de la mer, des animations et du shopping. Mais si l'on veut découvrir l'île Maurice et ses trésors, mieux vaut choisir une autre région.

Les lieux incontournables du Nord

Organiser son voyage dans le Nord

Photos du Nord

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

12.95 €
2018-09-26
480 pages
Ailleurs sur le web
Avis