Guide de Rhodes : Mode de vie

A la frontière de l'Orient et de l'Occident, au coeur de la Méditerranée, la Grèce est géographiquement, historiquement et culturellement imprégnée de sa position privilégiée. Cette richesse s'exprime à travers une grande fierté nationale.

Mœurs et faits de société

La famille constitue la cellule de base de la société grecque. Elle centralise un important réseau de solidarité qui comble entre autres une insuffisance de prise en charge sociale. Le chef de famille est en effet garant de la sécurité familiale. Plusieurs générations vivent ainsi sous le même toit et les maisons de retraite se font vides. Le village d'origine canalise un fort attachement et il n'est pas rare d'assister à un retour massif des " émigrés " nationaux et internationaux au moment des fêtes. Le réseau de parenté reste fort et contribue à entretenir une solidarité élargie.

Les entreprises familiales sont nombreuses, vous remarquerez nettement cette tendance dans les activités touristiques. La cellule familiale traditionnelle reste indétrônable et le mariage homosexul n'est pas d'actualité en Grèce. Il n'y a pas non plus d'union civile ouverte aux couples de même sexe. Un cabinet restreint, présidé par un ancien ministre Costas Caramanlis, a approuvé en 2009 un projet de loi du ministère de la Justice portant sur la cohabitation des couples. Ce "pacte de vie commune" ne saurait s'apparenter à une forme de PACS grec car il n'est en aucun cas question d'une union civile. En 2013, la Cour européenne des Droits de l'Homme condamne la Grèce pour violation des droits de l'homme : la Grèce doit ouvrir l'union civile aux couples homosexuels. Cette condamnation relance le débat dans la société et les partis politiques au pouvoir se voient obligés de penser une évolution dans ce sens. Pour l'heure, aucune avancée n'est cependant à signaler.

Entraide et réseaux. Le système de solidarité collective permet à ceux qui n'ont pas de travail fixe de gagner leur vie par des petits boulots ou des services rendus. Le travail non déclaré est encore répandu, notamment dans le tourisme, et occupe une grosse part de la population. Ainsi, la misère et le dénuement sont discrets dans le pays et les gens qui tendent la main dans la rue sont souvent des Tsiganes, des immigrés qui ne bénéficient pas du tissu social d'entraide. Au-delà de la crise actuelle, trouver du travail en Grèce est assez difficile lorsqu'on n'a pas de relations : cooptation et piston sont encore monnaie courante, même si des réformes pour lutter contre cette forme de népotisme sont régulièrement mises en place. Dans le secteur public, avant la crise et pendant des années, les gouvernants avaient l'habitude de placer à tour de bras leurs familles et amis.

A leur retraite, les Grecs restent souvent habiter près de leurs enfants afin de leur venir en aide avec les enfants et les repas. S'ils en ont la possibilité et les moyens, ils retournent vers leur île ou leur région natale. Les retraités ne voyagent pas à travers l'Europe mais préfèrent se tourner vers leur foyer et les tâches ménagères. Les hommes retrouvent leurs amis de toujours au kafenion du quartier pour jouer aux cartes, et partager un mezzé tout en sirotant un ouzo. Le dimanche, la taverne réunit les familles et les amis autour d'une table.

Lorsque la vieillesse s'installe, l'aïeul est à son tour pris en charge par ses enfants qui l'aideront à se nourrir, à se vêtir, à faire ses courses. Les filles et belles-filles deviennent de véritables garde-malades lorsque le parent est hospitalisé ou alité car les services sociaux sont défaillants. Les maisons de retraite sont quasi inexistantes et d'ailleurs l'idée de " se débarrasser " ainsi de son parent est inacceptable dans la tête de beaucoup de Grecs.

Quant à la femme, comme dans de nombreux pays méditerranéens, son image à l'étranger est souvent liée à celle d'un machisme qui frise la caricature. En réalité, les femmes grecques bénéficient d'un mode de vie moderne, malgré des différences entre générations, entre milieu rural et milieu urbain, qui peuvent constituer des facteurs de frein à l'émancipation totale de la femme. En général, une femme célibataire est socialement acceptée. Même si le but sacré, aux yeux de l'Eglise orthodoxe, reste d'être mariée et d'avoir des enfants, et des garçons qu'on gâtera... Et attention, dans les petites îles, ne vous frottez pas aux jeunes filles de trop près sans avoir l'accord préalable de son frère, père, cousin, oncle, etc.

Religion
Église aux dômes rouge sur l'île de Karpathos.
Église aux dômes rouge sur l'île de Karpathos.

Les Grecs sont, dans leur très grande majorité (97,6 %) chrétiens orthodoxes, les autres étant musulmans (1,3 %), catholiques (0,4 %), protestants (0,1 %), juifs (0,1 %) ou de religions diverses (0,5 %). L'église grecque orthodoxe est autocéphale et a ses propres statuts, mais sa doctrine est indissolublement rattachée à celle du Patriarcat oecuménique de Constantinople. Les popes sont des fonctionnaires du ministère de l'Education et des Cultes, très présents dans la vie privée comme dans la vie publique. Ils peuvent se marier et avoir des enfants. L'Immaculée Conception de la Vierge Marie n'est pas reconnue.

L'Eglise n'est pas séparée de l'Etat. La religion orthodoxe est ainsi pratiquée et enseignée dans les écoles. En 2000, sous la pression de l'Union européenne et au prix d'un lourd contentieux avec l'Eglise, le gouvernement a finalement supprimé la mention de la religion sur la carte d'identité. Il est difficile d'évaluer l'influence politique et économique de l'Eglise, mais il est d'usage de consulter le patriarche pour la plupart des grandes décisions politiques. En outre, de nombreux représentants de l'Eglise siègent aux conseils d'administration des grandes entreprises grecques. La rumeur veut également que l'Eglise contrôle 6 % de la Banque nationale de Grèce et qu'elle demeure le premier propriétaire foncier du pays. En témoigne le très fameux mont Athos, situé au sud-est de la Macédoine sur la péninsule de Chalcidique, territoire auto-administré avec de nombreux monastères, formant depuis un millénaire un centre monastique orthodoxe.

Croyants, sans être très pratiquants, les Grecs préfèrent se marier à l'église et respectent les fêtes religieuses traditionnelles qui rythment l'année. Ils craignent le mauvais oeil ou mati dont ils se protègent en portant du bleu ou une amulette. Lorsqu'ils ont un problème, la plupart des Grecs se rendent à l'église pour allumer un cierge en l'honneur du saint qu'ils jugent le plus à même de les aider. Bon nombre des centaines d'églises minuscules que vous trouverez sur les îles sont d'ailleurs l'hommage de certaines familles à leur saint patron. Dans certaines des coutumes grecques, on peut encore déceler les traces d'un héritage pré-chrétien.

Au vu de l'importance symbolique et pratique de la religion, ne vous aventurez pas à critiquer ces coutumes.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Votre logement Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Activités Airbnb

Adresses Futées de Rhodes

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end bien être pour 2 personnes en Auvergne !

Profitez d'une parenthèse enchantée pour 2 personnes en Auvergne avec Aiga Resort.