Véritable perle du Sud-Ouest, le Pays basque, ou Euskal Herria, possède une identité très forte, qui suscite curiosité et intérêt, notamment à l'heure des feria du mois d'août. Il constitue de ce fait l'une des destinations privilégiées des vacanciers. Ce territoire d'exception a su préserver son patrimoine et sa culture, et perpétuer ses traditions, sans toutefois s'opposer à la modernisation de ses villes.

 

Une incroyable diversité

Situé entre l'Atlantique et les Pyrénées, le Pays basque présente une incroyable diversité de richesses naturelles et culturelles. Que l'on aime l'océan ou la montagne, il réunit, sur son petit territoire, mille et une merveilles à découvrir, de ses paysages pittoresques à ses monuments d'exception, en passant par ses villes, toutes différentes mais si typiques.

Le pic d'Ohry, point culminant du Pays basque français, situé à 2 017 m d'altitude en Soule, suscite ainsi chez locaux et touristes autant d'émerveillement que le bleu azur de l'océan, qui caractérise les plages de la côte basque.

La dualité du territoire se retrouve aussi dans sa double appartenance culturelle. Celle-ci se révèle dans les villes comme dans les campagnes, sur la plupart des panneaux de signalisation et sur certaines enseignes commerciales, rédigées en langue basque, ou " euskara ", et traduites en français. Ils constituent les exemples les plus manifestes de cette exception culturelle en France. Pour les vacanciers, ils apportent un certain dépaysement.

 

Le joyau du Pays basque

Sur la côte, à une dizaine de kilomètres au sud-ouest de Bayonne, cap sur Biarritz, station balnéaire chic et renommée, véritable joyau du Pays basque. Toute la beauté de la ville se trouve à proximité immédiate de son bord de mer. A travers une balade, qui longe les plages et la jetée, les vacanciers peuvent découvrir au loin le phare de Biarritz, véritable emblème de la ville qui date de 1831, et suivre l'itinéraire tout tracé qui les mène jusqu'au rocher de la Vierge. Ce monument fut édifié à la demande de Napoléon III, et est relié à la terre par une passerelle métallique conçue par Gustave Eiffel en 1865. Tout au long de leur chemin, les promeneurs peuvent admirer le port de pêcheurs, la chapelle Impériale datant de 1864 et même s'aventurer au musée de la Mer. Rénové en 2012, il propose aux visiteurs de découvrir plus d'une centaine d'espèces de poissons et crustacés, et le traditionnel repas des phoques.

Plus au sud sur la côte, non loin de Biarritz, Bidart une station balnéaire populaire, beaucoup plus accessible en termes de prix.

En longeant la côte basque, plus au sud, on retrouve Guéthary, autrefois célèbre pour la pêche à la baleine. Aujourd'hui, le village est devenu le lieu de rencontres privilégié des surfeurs du monde entier, pour ses plages et leurs vagues " avalanches ". De passage dans la commune, une escale dans son musée s'impose. Situé dans la villa Saraleguinea, classée monument historique, il expose des vestiges romains et diverses oeuvres contemporaines.

A 6 km de là, en faisant route vers l'Espagne, on découvre Saint-Jean-de-Luz, une très agréable station balnéaire, propice à la flânerie et à la détente, qui fut témoin du mariage de Louis XIV et de Marie-Thérèse d'Autriche en 1660. Celui-ci se déroula dans l'église Saint-Jean-Baptiste, qui se visite encore aujourd'hui. Il est également possible d'admirer, mais de l'extérieur seulement, l'ancienne demeure du Roi-Soleil, ainsi que la maison dite " de l'Infante " (ou maison Joanoenia) où logeait Marie-Thérèse d'Autriche, quelques jours avant la cérémonie. Ce court passage de l'histoire de France valut à Saint-Jean-de-Luz d'être baptisée la " cité royale ", surnom qu'elle conserve encore aujourd'hui. Non loin de là, la commune de Ciboure a vu naître le célèbre compositeur Maurice Ravel.

Sur la côte, à une quinzaine de kilomètres, au sud-ouest de Saint-Jean-de-Luz, à proximité de la frontière espagnole, Hendaye offre des paysages naturels pittoresques et plusieurs sites d'exception. Le château d'Antoine d'Abbadie compte parmi ceux-là : ce superbe édifice construit à la fin du XIXe siècle, avec pour modèles des châteaux forts du Moyen Âge, se tient fièrement face à l'océan. Son propriétaire était un fervent défenseur de la culture basque.

 

Visites en terres gourmandes

Si la côte basque se révèle magnifique, elle n'amoindrit en rien l'intérêt que peuvent susciter les terres. Les amateurs de gastronomie y retrouveront d'ailleurs les villes d'origine et l'histoire de plusieurs produits gourmands typiquement basques.

A une quinzaine de kilomètres de Saint-Jean-de-Luz, en allant vers le sud-est, le village de Sare présente de nombreux attraits, tant sur le plan gastronomique qu'historique. La commune abrite en effet cinq grottes préhistoriques, les plus importantes du Pays basque septentrional, nommées Urio Behera, Urio Gaina, Leze ttiki, Faardiko Harria et Lezea. Seule cette dernière se visite. Vieille de plus de deux millions d'années, elle se situe sous la montagne Atxuria. A travers un parcours de 900 m sécurisé et scénarisé, qui mêle son et lumière, les visiteurs partent à la découverte de ce lieu merveilleux et atypique.

Après l'effort, le réconfort : les plus gourmands se plairont à visiter le musée du gâteau basque, pour découvrir et déguster le dessert traditionnel fait maison. Ils découvriront qu'il peut être fourré à la crème ou à la cerise noire, produite dans le village d'Itxassou, situé non loin de là. A moins d'une quinzaine de kilomètres de Sare, en allant vers l'est, on retrouve Espelette, célèbre dans le monde entier pour son piment AOP. Une épice qui s'invite dans les recettes des plats typiquement basques : la piperade, l'axoa, le poulet basquaise... La gastronomie et les produits gourmands basques comptent ainsi parmi les merveilles à découvrir sur ce territoire, à commencer par le jambon de Bayonne, certainement le plus connu de tous ! Siège de la communauté d'agglomération Côte Basque-Adour, la ville de Bayonne abrite également le fameux Atelier du Chocolat et son musée de machines de chocolatiers d'antan. Le côté épicurien de ses habitants se retrouve également dans ses traditions, dont la feria, célébrée chaque année au mois d'août, fait partie intégrante. Bayonne, c'est également des édifices remarquables à découvrir, une citadelle datant du XVIIe siècle et des remparts bâtis par Vauban.

 

Infos futées

 

Quand ? La saison touristique débute au mois de mai et se termine en septembre. Toutefois, la côte offre un cadre agréable et intimiste, sous un climat plutôt doux, le reste de l'année.

 

S'y rendre. En avion ou en train.

AÉROPORT BAYONNE-ANGLET-BIARRITZ - Plus d'informations sur le site

AIR FRANCE - Plus d'informations sur le site

VOYAGES SNCF - Plus d'informations sur le site

GARE DE BAYONNE - Plus d'informations sur le site

GARE DE BIARRITZ - Plus d'informations sur le site

 

Utile. Pour trouver cartes et brochures.

COMITÉ DÉPARTEMENTAL DU TOURISME BÉARN PAYS BASQUE - Plus d'informations sur le site