Visites - Points d'intérêt > Musée

MUSÉE MOUAWAD

Informations générales et horaires
Ouvert de 9h à 17h. Entrée : 10 000 LL

L'avis du Petit Futé sur MUSÉE MOUAWAD

Au milieu d'un jardin où jaillissent palmiers et plantes exotiques s'élève l'ancienne demeure d'Henri Pharaon. Né en Egypte dans une riche famille de marchands grecque-catholique, il fait ses études en Europe. Longtemps considéré comme l'homme le plus riche du Liban, il joua un rôle en 1943 dans l'indépendance du pays. Il fut député entre 1943 et 1947 et ministre des Affaires étrangères entre 1946 et 1947. Il sera assassiné en août 1993 dans une chambre de l'hôtel Carlton à Beyrouth.

Cet homme cultivé, amateur de littérature et de chevaux, avait rassemblé de 1929 à 1963 une fantastique collection d'objets d'art arabes du XIIIe au XIXe siècle. A l'origine, le palais avait été construit par son père Philippe Pharaon en 1891. Avec l'aide de l'architecte français Lucien Cavro, Henri Pharaon transforma peu à peu le palais de son père en une résidence orientale richement décorée avec des boiseries. Henri Pharaon y reçut le gratin politique local et le gotha beyrouthin. Durant la guerre de 1975-1990, la résidence fut relativement épargnée.

Depuis 1992, cette demeure appartient désormais à Robert Mouawad. Le charme du palais a subjugué ce richissime joaillier libanais. Au total, il a investi plus de 50 millions de dollars pour aménager cette bâtisse en musée. On pourra y admirer des objets précieux dont des bijoux du XVIe au XXe siècle, notamment la parure portée par Elisabeth II lors de son mariage en 1947, la prestigieuse bibliothèque de Camille Aboussouan (ancien ambassadeur du Liban à l'Unesco), qui comprend le plus ancien exemplaire imprimé du Coran (en 1694), des céramiques des XIIe et XIIIe siècles, des tapis, des icônes, des boiseries, des armes de collection et de multiples mosaïques. Au rez-de-chaussée, la salle à manger est occupée par la grande table où a été dessiné le premier drapeau du Liban. Cette pièce comporte également une cheminée en pierre sculptée et une iconostase en bois sculpté et peint. La collection privée du joaillier expose des pièces rares : bracelets, boucles d'oreilles, colliers, porcelaines, objets en verre soufflé, objets en métal. La visite de ce musée ouvert depuis 2005 est une évasion à ne pas rater.

Note générale :
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
1 avis d'internautes
le 13/12/2014 à 14:29
Note globale :
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
MAGNIFIQUE MUSEE On y trouve le premier drapeau du Liban et la collection de notre cher ami, Camille Aboussouan sophie cluzan
Je dépose mon avis et je gagne des points
Mon avis (50 caractères min.)
Ma note générale
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Sélectionner mes photos
100% Complete

    * champs obligatoires.
    Nous vous rappelons que vous devez être détenteur des droits sur les médias que vous proposez.
    Vous attribuez une note entre 1 et 5 points ainsi qu'un commentaire sur l'établissement choisi.
    Tous vos commentaires sont modérés avant la publication. Nous ne publions pas de commentaires contenant injures ou menaces, insultes personnelles, contenu non pertinent, informations commerciales.
    Rejoignez la communauté en 1 clic

    Guide BEYROUTH

    On va être surpris par le dynamisme des chantiers de l'après-guerre, amusé du souffle épicurien de ces hommes qui ont tant souffert, agacé par la frivolité d'un pays où l'argent n'a pas d'odeur. On se rend au Liban en sachant qu'on n'y restera pas indifférent. Certains diront qu'il n'existe pas une version de l'histoire du pays qui fasse l'unanimité. La région où est situé le Liban a été le lieu d'un brassage permanent de peuples, de communautés et de croyances. La rencontre de ces diverses cultures a engendré une société multiconfessionnelle hors du commun.

    Acheter le guideTélécharger gratuitement l'extrait

    Forum Petit Futé

    Soyez le premier membre à déposer un sujet sur le forum BEYROUTH. Pour cela rien de plus simple, cliquez sur le bouton ci-dessous et laissez vous guider.

    Ajouter une discussion