Visites - Points d'intérêt > Site naturel

LE PALAIS PRESIDENTIEL ET LE LAC AUX CAÏMANS SACRES

Informations générales et horaires

L'avis du Petit Futé sur LE PALAIS PRESIDENTIEL ET LE LAC AUX CAÏMANS SACRES

Le palais présidentiel, que l'on pouvait autrefois visiter, est aujourd'hui fermé au public. L'imposant bâtiment (enclos par un mur d'enceinte de 5 kilomètres de circonférence !) ne se laisse ainsi apercevoir que de loin, offrant sa façade sud aux regards depuis l'autre côté de cette partie du lac. La parcelle de terrain sur laquelle il est érigé se scinde en deux au niveau de « l'allée aux caïmans », entourée de rambardes métalliques et de palmiers gracieux. A gauche, le palais proprement dit, à l'intérieur duquel se trouve le caveau d'Houphouët. Il fut un temps question d'en faire un musée dédié à la mémoire du défunt président, mais il semble que ce projet soit aujourd'hui en stand-by. A droite, retranchée derrière une végétation généreuse, la résidence « officielle », où logent les hommes d'Etat lorsqu'ils se rendent en visite à Yakro. Chaque soir, tandis qu'un voile d'obscurité enveloppe progressivement la ville, les badauds se rassemblent à l'entrée du palais pour assister au festin des flegmatiques sauriens. Le goûter des caïmans, composé de quartiers de viande saignante et/ou, pour impressionner les touristes lorsqu'il y en a, de poulets balancés vivants dans la fosse, a généralement lieu vers 17h. Pour s'acquitter de cette tâche périlleuse, Houphouët avait à l'époque fait venir plusieurs Bozo tout spécialement du Mali. Pendant 36 ans, c'est le vieux Dicko Toké, gardien attitré des charmantes bestioles décédé dans des circonstances tragiques en août 2012, qui a assuré cet étrange cérémonial. Au moment de sa mort, il était en train de former son fils au métier. Un métier qu'il avait lui-même appris de son père. Le lac compterait en tout plus de 200 caïmans et, à voir leur masse imposante et leurs crocs acérés, on ne peut s'empêcher d'imaginer que certains ont dû finir en apéricubes pour sauriens et que le lac a sans doute accueilli pas mal de baigneurs récalcitrants. Le « Commandant », le plus âgé et le plus hargneux des crocos, aurait été offert à Houphouët par Modibo Keita, premier président du Mali indépendant. La légende veut aussi qu'il ait accueilli l'âme de son défunt propriétaire à la mort de celui-ci, fait qui renforce encore davantage le caractère sacré des caïmans de Yamoussoukro, gardiens peu engageants du mystérieux palais obstinément retranché aux regards.

Note générale :
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
2 avis d'internautes
le 30/03/2012 à 13:32
Note globale :
Je rectifie : il s'agit de caïmans, pas de crocodile. Il y a en plus quelques alligators. L'heure du déjeuner est à 17h où les gardiens jettent des morceaux de viandes à ces animaux féroces qui handicapés par leur mâchoire imposante mais peu maniable, ont toutes les peines du monde attraper leur nourriture. le spectacle reste cependant impressionnant. Vous pouvez arriver vers 16h30, vous pourrez ainsi admirer les caïmans qui reposant sur la terre ferme, restent immobiles, parfois la gueule ouverte, attendant l'heure de leur "goûter". Attention, les gardiens vont vous proposer de descendre dans la fosse, d'attraper la queue d'un caïman et de lever leur marchette au ciel le temps d'un photo pour 3000 FCA (nous on a payé 2000). Ne le faites pas ça n'a aucun intérêt, ça dure 2 secondes et le gardien ne soulève le queue du caïmans que de deux centimètres...
le 28/06/2010 à 20:05
Note globale :
De nombreux crocodiles attendent paisiblement votre visite. Vers 17h, c'est l'heure du dîner... Si vous n'avez pas la patience d'attendre, vous pouvez acheter une poule pour 3000 FCFA qui finira dans la gueule de l'un des animaux féroces. Mais plus drôle que la poule, il y a le canard, parce qu'il nage et qu'il est poursuivi par les crocos. Je ne vous raconte pas qui gagne finalement...
Je dépose mon avis et je gagne des points
Mon avis (50 caractères min.)
Ma note générale
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Sélectionner mes photos
100% Complete

    * champs obligatoires.
    Nous vous rappelons que vous devez être détenteur des droits sur les médias que vous proposez.
    Vous attribuez une note entre 1 et 5 points ainsi qu'un commentaire sur l'établissement choisi.
    Tous vos commentaires sont modérés avant la publication. Nous ne publions pas de commentaires contenant injures ou menaces, insultes personnelles, contenu non pertinent, informations commerciales.
    Inscription gratuite à la communauté Petit Futé
    • Suggérez vos bonnes adresses
    • Partagez avec la communauté
    • Soyez informé des nouveautés
    • Mémorisez vos préférences
    • Gagnez des cadeaux
    • Convertissez vos points
    Devenir membre Petit futé

    Guide COTE D'IVOIRE

    La Côte d’Ivoire n’est pas une destination ordinaire pour le tourisme malgré ses nombreux atouts. Des lagunes aux denses forêts primaires, de la savane en passant par les montagnes embrumées à l’ouest du pays, elle tient entre ses mains une richesse inestimable. Le Parc national de Camoë, où l’on peut apercevoir les éléphants, emblème national d’un pays en devenir, en est le symbole. La Côte d’Ivoire, ce sont aussi des villes bouillonnantes et tumultueuses telles Abidjan, ancienne ville coloniale et capitale culturelle ou Yamoussoukro plus discrète. Une page se tourne en Côte d’Ivoire. L’incertitude laisse place à l’espérance. A travers les pages de ce guide, Petit Futé entend ouvrir la voie et dévoiler au lecteur les secrets pour ne pas passer à côté de ses trésors.

    Acheter le guide

    Forum Petit Futé

    Soyez le premier membre à déposer un sujet sur le forum YAMOUSSOUKRO. Pour cela rien de plus simple, cliquez sur le bouton ci-dessous et laissez vous guider.

    Ajouter une discussion