Visites - Points d'intérêt

FONDATION CHARLES DONWAHI POUR L'ART CONTEMPORAIN

Informations générales et horaires
Espace dédié aux expositions, événements culturels, résidences d'artistes et ateliers créatifs pour la jeunesse, la fondation Donwahi abrite également en son sein une médiathèque et une Lire Plus bibliothèque, un cybercafé, un bar-restaurant lounge, et un artshop proposant du matériel de dessin et d'écriture ainsi que de beaux objets design. Ouvert du lundi au samedi de 10h à 22h. Wifi. Terrasse. Parking gratuit. Lire Moins

L'avis du Petit Futé sur FONDATION CHARLES DONWAHI POUR L'ART CONTEMPORAIN

Reconnaissable à ses hauts murs rouges visibles depuis le boulevard Latrille, la fondation Donwahi se compose de trois villas et deux appartements (comprenant 500 m² d'espace d'exposition) dont les lignes épurées et l'architecture minimaliste évoquent l'esthétique avant-gardiste des années 1970. Un ensemble architectural au code couleur rouge et blanc, niché dans un vaste écrin de verdure, et que l'on croirait tout droit sorti d'un tableau de David Hockney.

La fondation a été créée en février 2008, en hommage à Charles Bauza Donwahi (1926-1997), grande figure du pays, ancien ministre d'Houphouët-Boigny, président de l'Assemblée nationale, et mécène et promoteur éclairé des arts et de la culture, qu'il considérait comme des vecteurs de partage et de tolérance.

Depuis sa création, la fondation, qui se veut un projet artistique, culturel et éducatif dédié à la création contemporaine, a accueilli plusieurs expositions, résidences d'artistes et manifestations culturelles. Après deux années de fermeture (2011-2012), le lancement de la saison 2013/2014, inaugurée par l'exposition Dokolo (rassemblant des clichés qui retracent un siècle de photographies en Afrique ; estimée à quelque 3 000 pièces, la collection Sindika Dokolo est à ce jour la plus importante collection africaine d'art contemporain rassemblée par un privé), enrichie du fonds photographique de la Revue Noire, a marqué le grand retour de la fondation Donwahi comme acteur majeur de la scène culturelle ivoirienne. Au cours de cette saison, l'institution a également accueilli l'Abidjan Art Festival, "Afropolitain", exposition consacrant le retour au pays du photographe ivoirien Ananias Léki Dago après dix années passées à sillonner le continent, et l'exposition "African Spirits" du photographe camerounais Samuel Fosso, notamment exposé à Arles et à la Tate Gallery de Londres.

Mettant aussi bien à l'honneur dans sa programmation les talents confirmés que les étoiles montantes, les installations et performances d'ici et d'ailleurs que les ateliers jeunesse et résidences d'artistes, la fondation fonctionne comme un espace d'échange au sein duquel dialoguent différentes cultures et langages plastiques. Fidèle à la ligne de pensée de Charles Donwahi, elle privilégie une approche transversale de l'art, envisagé comme un point de rencontre, de partage et de respect mutuel à la croisée de "toutes les routes humaines", dans une "conscience commune" accessible à tous.

Mais au-delà de toute considération d'ordre artistique ou philantropique, la fondation est avant tout un merveilleux espace de quiétude et de sérénité échappant à la fébrilité de la cité agitée, où il fait bon venir se poser pour boire un verre ou travailler, que ce soit en terrasse, dans le bar lounge au design élégant et raffiné ou encore dans la bibliothèque, qui vous garantit un calme absolu.

On y croise peu de monde (hormis lors des vernissages), on y est bien accueilli, on y mange bien et léger (mention spéciale au fondant au chocolat relevé d'une pincée de poivre du Cameroun) et l'on s'y sent en paix, particulièrement quand les chants religieux de l'église Saint-Jacques traversent le boulevard Latrille pour s'inviter entre ses murs. Une escale obligée, atypique et remarquable dans une ville comme Abidjan.

Note générale :
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Aucun avis d'internaute
Je dépose mon avis en premier et je gagne 2x plus de points
Mon avis (50 caractères min.)
Ma note générale
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Sélectionner mes photos
100% Complete

    * champs obligatoires.
    Nous vous rappelons que vous devez être détenteur des droits sur les médias que vous proposez.
    Vous attribuez une note entre 1 et 5 points ainsi qu'un commentaire sur l'établissement choisi.
    Tous vos commentaires sont modérés avant la publication. Nous ne publions pas de commentaires contenant injures ou menaces, insultes personnelles, contenu non pertinent, informations commerciales.
    Rejoignez la communauté en 1 clic

    Guide COTE D'IVOIRE

    La Côte d'Ivoire n'est pas une destination ordinaire pour le tourisme malgré ses nombreux atouts. Des lagunes aux denses forêts primaires, de la savane en passant par les montagnes embrumées à l'ouest du pays, elle tient entre ses mains une richesse inestimable. Le Parc national de Camoë, où l'on peut apercevoir les éléphants, emblème national d'un pays en devenir, en est le symbole. La Côte d'Ivoire, ce sont aussi des villes bouillonnantes et tumultueuses telles Abidjan, ancienne ville coloniale et capitale culturelle ou Yamoussoukro plus discrète. Une page se tourne en Côte d'Ivoire. L'incertitude laisse place à l'espérance. A travers les pages de ce guide, Petit Futé entend ouvrir la voie et dévoiler au lecteur les secrets pour ne pas passer à côté de ses trésors.

    Acheter le guideTélécharger gratuitement l'extrait

    Forum Petit Futé

    Soyez le premier membre à déposer un sujet sur le forum ABIDJAN. Pour cela rien de plus simple, cliquez sur le bouton ci-dessous et laissez vous guider.

    Ajouter une discussion