Hébergement > Hôtel
Voir les adresses
Les villes aux alentours

MAISHA PARK

Inforamtions générales et horaires

L'avis du Petit Futé sur MAISHA PARK

Hôtel en pleine restructuration. C'est Mado, ex bourgmestre de la ville qui dirige ce bel endroit calme en plein quartier de la Gombe. Quelques chambres sont actuellement fonctionnelles, ainsi qu'une salle de réception qui se réhabilite petit à petit.

Note générale :
Rapport Qualité/Prix
Localisation
Propreté
Cadre /ambiance
Service
Aucun avis d'internaute
Lat : 0.00000000 / Lon : 0.00000000
Je dépose mon avis en premier et je gagne 2x plus de points
Mon avis (50 caractères min.)
Ma note générale
Rapport Qualité/Prix
Localisation
Propreté
Cadre /ambiance
Service
Sélectionner mes photos
100% Complete

    * champs obligatoires.
    Nous vous rappelons que vous devez être détenteur des droits sur les médias que vous proposez.
    Vous attribuez une note entre 1 et 5 points ainsi qu'un commentaire sur l'établissement choisi.
    Tous vos commentaires sont modérés avant la publication. Nous ne publions pas de commentaires contenant injures ou menaces, insultes personnelles, contenu non pertinent, informations commerciales.

    Guide KINSHASA

    Kinshasa enfin "à la une" du Petit Futé ! Autrefois Kin la Belle, Kinshasa tente aujourd'hui, après les trop longues années d'instabilité, de se reconstruire et de regagner la confiance de ses habitants, des investisseurs et des touristes. Au sein des 10 millions de Kinois, 450 ethnies congolaises et des habitants issus de tout le continent et d'ailleurs, forment l'énorme et grouillante population de cette ville tentaculaire. Beaucoup de jeunes à la formation précaire slaloment entre le pire et le meilleur, entre misère et prospérité, entre rire et larmes. Tous les excès trouvent place dans une cacophonie parfois bien incompréhensible à nos yeux et nos oreilles. A Kinshasa, les "Cinq chantiers" promis dès 2007 par le Président Kabila, ont porté quelques fruits, les plus visibles étant la réfection de certaines grandes artères complètement refaites par les Chinois. Et puis on bâtit à tout va, de manière parfois anarchique et selon des critères esthétiques qui laissent quelquefois rêveur... Les embouteillages sont permanents et s'ajoutent au bruit d'une cité qui ne dort jamais complètement. Les fumets de cuisine en plein air chatouillent les narines et incitent à arrêter le temps pour déguster une brochette de cabri avec une Primus fraîche. Beaucoup de nouveaux restaurants, bars et discothèques dans le quartier de la Gombe bien sûr, mais aussi dans les cités, là où l'ambiance donne toute sa mesure. L'âme de Kin se révèle à celui qui pourra se laisser séduire par les multiples facettes de cette ville tantôt enivrante, tantôt agaçante mais qui ne laisse personne indifférent. Le Kinois est à l'image de sa ville : spontané, extraverti, frimeur (l'Italien d'Afrique dit-on), noceur, mais pas bagarreur. Capitale de la musique avec des tas de grands noms qui confirment sa réputation de fêtarde et d'ambianceuse jusqu'au bout de la nuit et que lui envient les autres grandes villes africaines. Peinture, sculpture, BD, de nombreux artistes continuent d'émerger et exposent régulièrement dans des galeries du monde entier. La ville n'est pas en reste au niveau culturel avec des spectacles traditionnels ou avant-gardistes qui se donnent régulièrement dans les théâtres et centres culturels. Et quand la permanente ébullition kinoise vous aura mis ko, suivez le guide et sortez de la ville pour une escapade d'un jour ou deux en direction du Bas-Congo ou du Bandundu. C'est magique. L'auteur. Caroline Thirion, née à Bruxelles en 1977. Licenciée en communication et médias (IHECS) et détentrice d’un diplôme en gestion commerciale (ICHEC). Outre un intérêt et une expérience professionnelle dans le monde culturel et audiovisuel, Caroline Thirion a développé parallèlement une passion pour la RDC depuis un premier voyage effectué en 2002 dans le cadre d’un reportage photographique organisé par Nescafé. En juin 2010, elle a couvert les manifestations du cinquantenaire de l’indépendance du pays, et réalisé un reportage photographique sur l’enfance de Patrice Lumumba avec l’écrivain belge David Van Reybrouck paru dans la presse belge et néerlandaise lors du 50e anniversaire de sa mort (janvier 2011). Elle s’est par ailleurs impliquée dans la sortie nationale du film congolais Viva Riva! du réalisateur Djo Munga en septembre/octobre 2011. Et en tant qu’auteur pour les guides Petit Futé RDC et Kinshasa 2012, Caroline a sillonné le pays pendant plusieurs mois au cours de l’année 2011. En 2012, elle participera à un projet de documentaire au Katanga. Parmi de nombreux autres projets en gestation et en lien avec le Congo.

    Acheter le guide
    Inscription gratuite à la communauté Petit Futé
    • Suggérez vos bonnes adresses
    • Partagez avec la communauté
    • Soyez informé des nouveautés
    • Mémorisez vos préférences
    • Gagnez des cadeaux
    • Convertissez vos points
    Devenir membre Petit futé

    Forum Petit Futé

    Soyez le premier membre à déposer un sujet sur le forum KINSHASA. Pour cela rien de plus simple, cliquez sur le bouton ci-dessous et laissez vous guider.

    Ajouter une discussion