Le guide touristique MACÉDOINE du Petit Futé

Дoбре дојдовте во Македонија !

Bienvenue en Macédoine ! Ou, tout au moins en République de Macédoine, la vraie Macédoine s'étendant surtout en Grèce. Enclavée au coeur des Balkans, l'ancienne république de l'ex-Yougoslavie (ARYM), est encore trop peu connue. Ce petit pays de 2 millions d'habitants souffre d'un déficit d'image, voire même d'une confusion dans la mémoire du plus grand nombre. Mais qu'en est-il de ce pays devenu indépendant en 1991 ? Qui saurait la situer sans hésitation sur la carte de l'Europe ? La tragique actualité des années 1990 a surtout mis en exergue les conflits qui ont agité ses voisins les plus proches : Bosnie-Herzégovine, Kosovo et Serbie... Et pourtant, véritbale condensé de l'histoire et des cultures des Balkans, la République de Macédoine est assurément un pays à découvrir. Il faut flâner le long des rives du lac d'Ohrid et contempler les montagnes qui surplombent ses eaux profondes, s'arrêter et méditer près des nombreuses églises de la capitale touristique du pays. Il faut découvrir les monastères nichés à flanc de montagne, les mosquées aux jardins accueillants, les fantastiques monuments futuristes hérités de la période socialiste. Il faut enfin s'aventurer en voiture sur les routes de l'Est, là où s'étalent sous le soleil les rizières de la région Kočani et les vignobles de Kavadarci, aller vers l'est et visiter les cascades enchanteresses de Smolari et Kolešino, créées par une nature généreuse. La République de Macédoine est un pays pour les amoureux de nature et de randonnées. Un pays pour ceux qui savent s'émerveiller devant l'extraordinaire variété de paysages, de la montagne verdoyante aux grands espaces lunaires rappelant les canyons de l'Arizona ou de l'Utah. Un pays pour ceux qui savent vivre l'instant, en savourant un vin du pays, une salade de vraies tomates ou des aubergines savoureuses. Un pays enfin dont les habitants savent accueillir le voyageur avec une véritable gentillesse et qui n'hésitent pas, lorsqu'il est égaré, à le ramener sur le bon chemin.

L'équipe de rédaction

Remerciements à Philippe Mugnier.

Mise en garde. Le monde du tourisme est en perpétuelle évolution. Malgré notre vigilance, des établissements, des coordonnées et des prix peuvent faire l'objet de changements qui ne relèvent pas de notre responsabilité. Nous faisons appel à la compréhension des lecteurs et nous nous excusons auprès d'eux pour les erreurs qu'ils pourraient constater dans les rubriques pratiques de ce guide.

Galerie photo MACÉDOINE

Idées de séjour MACÉDOINE

Grâce aux liaisons aériennes directes mises en place récemment depuis les grandes villes européennes (Paris, Genève, Bruxelles, etc.), on peut désormais envisager tous les types de séjour en République de Macédoine sans perdre de temps en correspondance. Le temps d'un week-end, on peut même s'offrir un bon aperçu du pays, tant celui-ci est petit (comparable à une région française comme le Poitou-Charentes). Sur place, les grands axes routiers sont plutôt bons pour un pays balkanique, même si certaines zones rurales sont parfois difficiles d'accès. Autre possibilité, le train qui se révèle une bonne solution pour le voyageur qui a décidé de prendre son temps et de visiter les régions parfois inaccessibles par la route. La ligne Skopje-Bitola, par exemple, emprunte un chemin très différent de la route nationale. Les rails serpentent dans le creux de vallées oubliées et desservent des villages reliés au reste du monde par des pistes de terre pas toujours très praticables en hiver. Les lignes de bus sont, quant à elles, beaucoup plus nombreuses et permettent de rejoindre toutes les grandes villes du pays en quelques heures. À moins que l'on ne préfère louer une voiture sur place et partir seul à l'aventure.

Séjour court : une semaineHaut de page

1er jour : Skopje (voir chapitre " Skopje "). Nuit à Skopje.

2e jour : environs de Skopje (voir chapitre " Skopje "). Nuit à Skopje.

3e jour : Tetovo et parc national de Mavrovo (voir chapitre " Nord-Ouest "). Nuit dans le parc national de Mavrovo.

4e jour : Ohrid (voir chapitre " Lacs d'Ohrid et de Prespa "). Nuit à Ohrid.

5e jour : Ohrid et lac d'Ohrid (voir chapitre " Lacs d'Ohrid et de Prespa "). Nuit à Ohrid.

6e jour : Bitola et Kruševo (voir chapitre " Bitola Prilep et Kruševo "). Nuit à Kruševo.

7e jour : route des vins (voir chapitre " Sud-Est "). Nuit à Demir Kapija et retour le lendemain à Skopje.

Séjour long : quinze joursHaut de page

1er jour : Skopje (voir chapitre " Skopje "). Arrivée et nuit à Skopje.

2e jour : environs de Skopje (voir chapitre " Skopje "). Nuit à Skopje.

3e jour : environs de Skopje (voir chapitre " Skopje "). Nuit à Skopje.

4e jour : région de Kumanovo et Kratovo (voir chapitre " Nord-Est "). Nuit à Kratovo.

5e jour : Berovo (voir chapitre " Nord-Est "). Nuit à Berovo.

6e jour : Strumica et lac de Dojran (voir chapitre " Sud-Est "). Nuit à Dojran.

7e jour : route des vins (voir chapitre " Sud-Est "). Nuit à Demir Kapija ou Kavadarci.

8e jour : Prilep et Kruševo (voir chapitre " Bitola Prilep et Kruševo "). Nuit à Kruševo.

9e jour : Kruševo et Bitola (voir chapitre " Bitola Prilep et Kruševo "). Nuit à Bitola ou dans le parc national du Pelister.

10e jour : Bitola et parc national du Pelister (voir chapitre " Bitola Prilep et Kruševo "). Nuit à Bitola ou dans le parc national du Pelister.

11e jour : lac de Prespa (voir chapitre " Lacs d'Ohrid et de Prespa "). Nuit au bord du lac de Prespa ou à Ohrid.

12e jour : Ohrid (voir chapitre " Lacs d'Ohrid et de Prespa "). Nuit à Ohrid.

13e jour : Ohrid et lac d'Ohrid (voir chapitre " Lacs d'Ohrid et de Prespa "). Nuit à Ohrid.

14e jour : lac d'Ohrid et parc national de Mavrovo (voir chapitres " Lacs d'Ohrid et de Prespa " et " Nord-Ouest "). Nuit dans le parc national de Mavrovo.

15e jour : parc national de Mavrovo et Tetovo (voir chapitre " Nord-Ouest "). Retour le soir-même ou nuit à Skopje et départ le lendemain.

À la découverte du patrimoine architecturalHaut de page

Au croisement des cultures grecque, romaine, byzantine, serbe, bulgare, albanaise et ottomane, des différents courants religieux chrétiens, juifs et musulmans, la République de Macédoine fut elle-même l'un des plus importants centre de l'orthodoxie slave et du soufisme dans les Balkans. Elle en a hérité de nombreux monastères, églises, mosquées et tekkés tout à fait remarquables, parfois uniques, qui témoignent des influences et des rivalités des différents pouvoirs qui se sont succédés ici au cours des siècles. Créées par les Grecs et les Romains, les villes se sont structurées pendant la période ottomane autour de la čaršija, " quartier du bazar ", centre urbain à la fois religieux, économique et administratif. La čaršija de Skopje est à ce titre le quartier ottoman le mieux préservé des Blakans, avec ses mosquées, caravansérails, bains turcs, fontaines et bezistens (marchés couverts spécialisés dans le textile), etc. D'autres beaux exemples demeurent aussi à Bitola et Ohrid. Plus récemment, le pays a connu un nouveau développement architectural pendant la période de la Yougoslavie socialiste avec les mouvements moderniste et brutaliste donnant naissance à des habitats collectifs novateurs, notamment à Skopje, et à des monuments commémoratifs étonnants d'inventivité et de poésie comme le Makedonium de Kruševo. Depuis l'indépendance en 1991, l'architecture est devenue l'un des plus puissants vecteurs d'affirmation d'une nouvelle identité nationale comme en témoigne le projet " Skopje 2014 " qui a défiguré le centre-ville de la capitale. On assiste enfin depuis quelques années à des tentatives de préservation de l'habitat traditionnel en milieu rural, notamment dans le parc national de Mavrovo.

Les plus beaux édifices religieux

Région de Skopje

Église Saint-Panteleimon : sur le mont Vodno, ses magnifiques fresques du XIIe s. préfigurent le mouvement des Primitifs italiens. Elle vaut à elle seule voyage à Skopje !

Le " mont Athos de la région de Skopje " : le massif de la Skopska Crna Gora abrite quantité d'églises et monastères serbes d'une richesse incroyable.

Église Saint-Sauveur : à Skopje, c'est la seule véritable église d'intérêt historique de la capitale, avec une iconostase richement du sculptée du XIXe s. réalisée par le grand maître mijak Petre Filipovski.

Monastère de Matka : le canyon de Matka compte de nombreux monastères et églises. Celui-ci, vaut le détour pour ses fresques du XVIe-XVIIe s. C'est surtout un bon plan shopping avec ses objets religieux réalisés et vendus sur place.

Cathédrale Saint-Clément : à Skopje, très belle réalisation brutalise du XXe s.

Mosquée Mustafa Pacha : à Skopje, ce superbe édifice ottoman du XVe s. domine toute la vieille ville du haut de son minaret de 47 m de haut. Belle et rare décoration intérieure.

Monastère de Marko : à Markova Sušica, il abrite certaines des plus belles fresques (XIVe s.) du pays.

Région des lacs d'Ohrid et de Prespa

Église Saint-Georges de Kurbinovo : sur la rive est du lac de Prespa, on y trouve certaines des plus belles fresques du XIIe s. du monde byzantin. Chef-d'oeuvre !

Église Saint-Jean de Kaneo : à Ohrid, l'église la plus célèbre du pays pour ses fresques du XIIIe s. et son environnement très photogénique.

Cathédrale Sainte-Sophie : à Ohrid, le siège de l'autoproclamée " Église autocéphale de Macédoine " date du XIe s. et abrite certaines des plus anciennes fresques chrétiennes du pays.

Église Mère-de-Dieu-Perivleptos : à Ohrid, cette église byzantine du XIIIe s. impressionne par sa riche ornementation.

Églises rupestres des rives du lac d'Ohrid : nichées dans les falaises au bord de l'eau, ces anciennes grottes d'ermites ont été décorées à partir du Xe s. de fresques aussi précieuses que fragiles.

Monastère Saint-Naum : sur la rive est du lac d'Ohrid, un étonnant complexe mêlant dévotion, belles fresques du XVIe s., boutiques de souvenirs, roues de paons et cadre idyllique.

Mosquée Hadži Torgut : à Ohrid, cette mosquée du XVIe s. est unique au monde, puisque son minaret et surmonté d'une croix chrétienne.

Région de Bitola Prilep et Kruševo

Monastère de Zrze : entre Makedonski Brod et Prilep, superbe situation et magnifiques fresques du XIVe s. grand peintre albanais Onufri, le " Michel-Ange des Balkans ".

Église Saint-Nicolas : à Makedonski Brod. Datant du XVIIIe s., elle n'a rien de remarquable si ce n'est d'être un lieu de culte partagé avec les membres de la confrérie soufi des Bektachis.

Région du Nord-Est

Monastère de Lesnovo : près de Kratovo, ce bel édifice serbe du XIVe s. abrite notamment une remarquable iconostase du XIXe s. de Petre Filipovski.

Église Saint-Georges-le-Martyr : à Staro Nagoričane, près de Kumanovo, autre église serbe du XVIe s. avec de superbes fresques.

Région du Nord-Ouest

Monastère Saint-Georges Bigorski : dans le parc national de Mavrovo, son katholikon (église principale) abrite la plus riche iconostase des Balkans, réalisée par Petre Filipovski en 1835. Superbe cadre naturel et galerie d'icônes.

Mosquée peinte : à Tetovo, datant du XVe s., c'est le plus bel édifice islamique du pays. Il s'agit l'une des très rares mosquées dont les murs sont décorés, ici de motifs géométriques.

Tekké Arabati Baba : à Tetovo, ce grand centre de la confrérie soufi des Bektashis du XVIIIe s. est un lieu qui appelle à la méditation.

ÉcotourismeHaut de page

Avec trois parcs nationaux destinés à protéger la faune et la flore sauvage, la Macédoine compte parmi les pays les plus " nature " des Balkans. Situés dans l'ouest et le sud-ouest du pays, ces trois parcs naturels, Galičica, Mavrovo et Pelister, permettent, en hiver, de pratiquer tous les sports de neige, ski alpin en tête, et, en été, de profiter d'un terrain de randonnée quasiment vierge de toute présence humaine. La même solitude (et beauté) est garantie dans certaines régions à l'écart des grandes routes, comme la région de Mariovo, à l'est de Prilep, ou bien la région montagneuse de l'Osogovski, entre Kočani et Kriva Palanka. Bien que sans risque car le pays est sûr, ces escapades s'adressent principalement aux fans de la marche à pied qui savent se servir d'une boussole et d'une carte ! La République de Macédoine possède une cinquantaine de lacs - lacs naturels d'origine tectonique, d'autres d'origine glaciaire ainsi que des barrages. Tous les lacs se trouvent dans de belles régions verdoyantes offrant au touriste des vues et panoramas inoubliables. Outre les fantastiques lacs d'Ohrid et de Prespa, on trouve, à 20 min en voiture du centre-ville de Skopje, le canyon de Matka, l'un des plus beaux d'Europe.

Ailleurs sur le web

Liens utiles Macédoine

Toutes les bonnes adresses Macédoine

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté